Accueil / A la une / Forum de la CEDEAO : C’est Macky qui paie toute l’addition

Forum de la CEDEAO : C’est Macky qui paie toute l’addition

C’est en rendant hommage au président pour sa générosité que Moustapha Cissé Lô  a fait cette révélation, lors de la cérémonie d’ouverture du Forum, lundi à Dakar. «Je remercie le président Macky sall pour les actes de noblesse qui  eu à poser, sa volonté ferme d’organiser un forum pour les populations que nous représentons. Je ne le remercie pas parce qu’il est mon président ou le président de mon parti. Je ne pouvais pas ne pas dire que vous êtes un président, honnête, intègre et panafricaniste », a soutenu Moustapha Cissé Lô.

Selon lui, le parlement n’avait pas les moyens de prendre en charge toutes les dépenses afférentes à ce Forum. Par ailleurs, c’est depuis la précédente rencontre tenue en janvier 2017 à Praia,  toujours  consacré à la migration, que le président Sall avait montré son intérêt aux parlementaires supranationaux à  organiser ce  forum, qui reste la suite logique de la rencontre de Praia.

Dans son propos, sur l’objet de la rencontre Moustapha Cissé Lô s’est indigné du «manque de fluidité au niveau des frontières et des corridors»  en dénonçant «des pratiques inacceptables des forces de l’ordre et de sécurité» dans l’espace Cedeao. Ces comportements «doivent être bannis», a plaidé le président du Parlement devant ses collègues, des présidents d’institutions nationales et supranationales, des ambassadeurs accrédités à Dakar et des membres du gouvernement sénégalais.

Dans un contexte où de plus en plus de jeunes risquent leur vie pour se rendre dans les pays du nord, Moustapha Cissé Lô estime que les  textes de la Cedeao doivent être appliqués afin de favoriser la libre circulation des biens et des personnes, le libre établissement  et de résidence dans tout Etat membre  de la communauté sans entraves. Il faut surtout que les Etats membres de la Communauté crée des emplois pour maintenir ces jeunes dans la région , au lieu de les laisser se sentir obliger  d’aller périr dans la méditerranée. «Ça déshonore l’Afrique et le monde entier »,  lance Cissé Lô. Tout en admettant que l’acte de migrer est dans l’ordre de la nature humaine.

Le présent forum ouvert se lundi va se poursuivre durant la semaine. Ses objectifs est d’examiner l’incidence des politique migratoire sur les populations de la cedeao, encourager les politiques migratoire globale, identifier les défis liés à la libre circulation des biens et des personnes.

Moustapha Cissé Lô attend de ces assises, des recommandations pertinentes, mais surtout les recommandations qu’ils souhaite voir appliquer et non pas rester dans les tiroirs.

Dès l’entame de son propos, M. Cissé Lô a rendu un hommage appuyé à Alain Marcel de Souza, le président de la commission de la Cedeao «C’est un excellent président qui a eu à diriger avec diligence et effectivité. Je lui rends hommage, qu’il nous quitte en paix», a dit, le parlementaire de la Cedeao.

sennews

About Lissoune Soumaré

Voir aussi

Birame Soulèye Diop,l’administrateur général de Pastef libéré après son audition

Share this on WhatsApp Auditionné sur procès-verbal en présence de son avocat, selon des sources …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…

bool(false)