FORUM INTERNATIONAL SUR LA PAIX ET LA SECURITE : Dakar capitale de la sécurité en Afrique

La troisième édition du Forum international de Dakar s’est ouverte ce matin au Centre international de conférence Abdou Diouf de Diamniadio. Le Forum de Dakar est devenu le rendez vous stratégique des questions de sécurité en Afrique. Le thème de cette année est l’Afrique face à ses défis sécuritaires : regards croisés pour des solutions efficientes.
La séance d’ouverture a été présidée par le Président Macky Sall en présence d’un millier de participants venus de tous les continents avec la présence remarquée d’un fidèle au forum, Jean-Yves le Drian, ministre français de la défense.
Les allocutions de la cérémonie d’ouverture ont été d’une très grande qualité, jurant avec des discours plats auxquels ce genre d’événement nous avaient habitués. Le décor a été vite planté par Hervé Ladsous répresentant le SG de l’Onu et patron des opérations de maintien de la paix.
Selon le diplomate onusien, nos pays doivent se résoudre à prendre le taureau de la sécurité par les cornes en investissant massivement dans ce secteur. Sans quoi, il ne pourrait y avoir de système de sécurité viable en Afrique. Miser sur la technologie, instaurer une véritable coopération régionale et sous régionale, changer de paradigme sur le renseignement sont les seuls gages d’une bonne politique de sécurité.
Lui emboîtant le pas, le ministre de la défense de France a, dans un style direct et dépouillé de langue de bois, appelé à une démarche et des actions concrètes pour venir à bout des menaces complexes qui guettent le continent africain et le reste du monde. Se félicitant du format du Forum de Dakar dont le format est unique, Jean-Yves Le Drian a insisté sur les causes qui font le lit du terrorisme et du radicalisme. A savoir, la faiblesse des Etats, la pauvreté, l’embrigadement idéologique des jeunes sont entre autres les facteurs favorisant le basculement au terrorisme.
A en croire le ministre français de la défense, les réponses au terrorisme devraient être innovantes et surtout basées sur une approche régionale, seul gage d’efficacité. La France sera toujours présente aux côtés de l’Afrique pour combattre ces nouveaux et complexes défis.
dakaractu

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*