vendredi , octobre 19 2018
Accueil / A la une / FOURNITURE EN EAU POTABLE

FOURNITURE EN EAU POTABLE

Mansour Faye promet de mettre fin au calvaire des Dakarois avant le mois de juillet prochain

Le ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement, Mansour Faye, a visité ce mardi 27 février les sites de Tassette, Bayakh et Sébikotane abritant les ouvrages de renforcement de la production et d’amélioration de la qualité de l’eau distribuée dans la capitale, Dakar et ses Nouveaux pôles urbains.

Au cours de cette tournée du ministre Mansour Faye, les responsables des entreprises contractantes, qui sont en train de réaliser une vingtaine de forages dans la région de Thiès, dans le cadre du Programme Spécial d’alimentation en eau potable de Dakar (PS-DAK) estimé à 15 milliards FCFA, ont donné l’assurance qu’« après plusieurs années de calvaire, souvent avec des piques à certaines périodes, Dakar sera mis en toute sécurité pour la fourniture en eau potable entre juin et juillet prochains ». Ce projet va mobiliser, dès cette année, 90 millions de litres d’eau potable par jour. Et selon le ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement, « Dakar a une tension en terme de production et il faut faire vite pour soulager les populations ». Aussi, il a donné des instructions fermes aux Directeurs généraux de la Sones, Charles Fall et de la SDE, Abdoul Ball, de « tout mettre en œuvre pour lever les contraintes liées à l’occupation des emprises, la fourniture de certains matériaux de construction comme le fer et le basalte, la mise à disposition de matériels consignés au port de Dakar, entre autres ».

Les populations se sont réjouies de la réalisation, en cours, de quelques 22 ouvrages dans le département de Thiès. Des forages qui vont refouler sur Dakar 60 000m3 d’eau. À en croire Mansour Faye, « c’est assez rassurant. Nous nous sommes fixés comme délai de livrer les chantiers au plus tard au mois de juin, ce qui nous permettra de traverser la période de chaleur en toute sécurité. On aura assez de productions même avant la mise en œuvre du programme KMS3 ».

L’usine de défrisassion d’une capacité de 40.000m3/jour à Sébikotane permettra d’améliorer l’eau qui a une couleur rougeâtre dans certaines localités. Et le ministre de l’Hydraulique de renseigner que « cette eau, malgré sa teneur en fer, n’est pas impropre à la consommation même si elle présente des caractéristiques qui ne sont pas belles à voir à l’œil ». Quand bien même, pense-t-il que son amélioration permettra d’« avoir de l’eau claire ». En tout état de cause, des études sont en train d’être faites pour des transferts d’eau dans le monde rural. Ce à la grande satisfaction de Mansour Faye qui n’a pas manqué d’afficher « tout son optimisme », entendu que « le projet de dessalement de l’eau de mer va juguler définitivement les pénuries d’eau au Sénégal ».

seneplus

About Matar Mbaye Diop

Voir aussi

GAZ NATUREL – SENEGAL / MAURITANIE : SAIPEM obtient un CONTRAT de fourniture de services sur le GNL de Tortue

Share this on WhatsApp Mardi, des sources proches de la société italienne de fournitures de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…

bool(false)