Accueil / A la une / Frontière Sénégalo-Gambienne : L’armée écœure les trafiquants de bois

Frontière Sénégalo-Gambienne : L’armée écœure les trafiquants de bois

Depuis l’entrée des troupes sénégalaises en territoire gambien, le trafic du bois des forêts de Casamance vers la Gambie a connu une rupture. Plus aucune scierie ne tourne en Gambie depuis l’occupation de tous les axes et pistes qu’empruntent les trafiquants du bois de Casamance, le long de la frontière avec la Gambie.

Dans le cadre de la mission de la force d’intervention de la Mission de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest en Gambie (MICEGA), l’armée a renforcé sa position le long de la frontière nord de la Casamance, réduisant ainsi les voies de ravitaillement du Mouvement des forces démocratiques de Casamance à partir de la Gambie.

Tous les bois en provenance des forêts du sud du Sénégal vers la Gambie sont réquisitionnés par les forces de sécurité sénégalaises et gambiennes, qui font ensemble le tour des scieries, pour reconduire les bois en Casamance. D’ailleurs, la semaine dernière, Adama Barrow avait signé un décret interdisant le commerce, la circulation et la délivrance de tout document relatif à l’activité de la vente de bois en territoire gambien.

Cette mesure a suscité la colère des propriétaires de scieries, qui ont fait fortune au règne de Yayah Jammeh. Toutefois, ces commerçants du bois en Gambie promettent de réagir bientôt à travers un communiqué.
senego

About Matar Mbaye Diop

Voir aussi

Vente illégal de moteurs: Le Préfet de Bakel avertit les pêcheurs

Share this on WhatsApp La subvention des moteurs de pirogue est une réalité dans le …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…

bool(false)