Gestion de l’eau: L’Etat examine la décision de l’Armp, aujourd’hui

mansour-faye-Ministére-de-l'Hydrolique

Le Ministère de l’Hydraulique est en conclave aujourd’hui et demain pour examiner la décision de l’Armp d’annuler l’attribution provisoire du contrat d’affermage au groupe Français Suez.

L’Autorité de régulation des marchés publics a ordonné l’annulation de l’attribution provisoire du contrat de concession de l’eau à Suez. L’Armp demande également la reprise de l’évaluation financière. Il nous revient que les services du ministre Mansour Faye vont se réunir aujourd’hui pour ainsi reprendre l’évaluation financière. Jugeant tout à fait normale la décision de l’Armp, le Ministère de l’Hydraulique va se conformer à cette décision, nous confie-t-on.

Quid des raisons de l’annulation du contrat d’affermage accordé à Suez ? En effet, le gendarme des marchés publics a constaté des irrégularités et incohérences dans la procédure d’attribution de ce marché de près de 80 milliards Fcfa. L’Armp soupçonne les services de Mansour Faye d’avoir ouvert un canal de soupçons et collision sur le marché. Le Comité de règlement des différends de l’Armp a apprécié le caractère substantiel des non-conformités par un mode de calcul qui consiste à estimer l’incidence sur le prix de l’exploitant. Or, ce mode de calcul qui n’était pas prévu dans le dossier d’appel d’offres, a permis de valider l’offre de Suez et Veolia, rejetant celle de la Sde. En clair, la procédure retourne donc à l’étape du 1 juin 2018.

Par ailleurs, même si l’Armp a bloqué Suez, Saër Niang et Cie ont ordonné la confiscation de sa consignation de la Sde. Motif ? La Sde n’a pas obtenu gain de cause sur les griefs relatifs aux non conformités identifiées dans son offre et sur l’irrégularité de la procédure. L’Armp renseigne que la Sde avait l’opportunité de faire élucider la question du nombre de branchements sociaux projetés dans le DAO, à l’occasion des demandes de clarifications. Ce n’est pas tout. Selon le Comité de règlement des différends de l’Armp, le grief soulevé par le Ministère de l’Hydraulique sur la non-conformité du nombre de branchements sociaux projetés par Sde est fondé. A noter que l’Autorité de régulation des marchés publics (Armp) a annulé le marché pour une reprise des évaluations financières.

Déboutée par la Commission des marchés du Ministère de l’Hydraulique, la SDE avait saisi l’Armp, le 5 novembre dernier d’un recours gracieux pour contester l’attribution de la gestion de l’eau à la multinationale française, SUEZ. Tout tombe à l’eau et l’on remet les compteurs à zéro.




Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*