Graves accusations de Sory Kaba: la Coalition Sonko Président parle de « vaine manœuvre qui va vite se dégonfler »

Le Directeur des Sénégalais de l’Extérieur Sory Kaba a porté de graves accusations sur le candidat Ousmane Sonko, vendredi lors d’un meeting à Kolda. Selon lui, des Lobbys russes auraient convoyé deux mallettes d’argent devant transiter par la guinée Bissau pour le financement de la campagne de l’ex-Inspecteur des Impôts et Domaines.  La Coalition Sonko Président s’est fendu d’un communiqué pour balayer d’un revers de main les révélations de monsieur Kaba qu’elle qualifie de « vaine manœuvre qui va vite se dégonfler ». 

La Coalition Sonko Président dément formellement les accusations fallacieuses de Monsieur Sory Kaba, Directeur des Sénégalais de l’extérieur, selon lesquelles le Candidat Ousmane Sonko aurait reçu des fonds étrangers transportés dans des mallettes vers Dakar pour financer sa campagne. Sa vaine manœuvre, qui va vite se dégonfler comme un ballon de baudruche, comme tous les autres fausses accusations et calomnies, ne vise en réalité que deux choses: (1) étouffer les effets de la rencontre politique entre le Ousmane Sonko et le Président Abdoulaye Wade qui a eu lieu ce samedi à Dakar; et (2) détourner les regards de la manne financière importante, parfaitement licite et traçable, collectée par des milliers de Sénégalais de la Diaspora pour soutenir le Candidat Sonko », peut-on lire dans le document parvenu à PressAfrik. 

Ladite coalition de préciser que, « Ousmane Sonko ne compte sur aucune autre ressource que les petites contributions mobilisées par des milliers de Sénégalais de l’intérieur et de l’extérieur du pays, qui traduisent par cet acte toute l’espérance qu’ils placent en lui ». Aussi, invite-t-elle monsieur Kaba à s’exprimer les affirmations de Me Abdoulaye Wade qui dit « publiquement n’avoir jamais offert à son patron Macky Sall 7 milliards ». Mais également de  » l’insondable souffrance des populations de Kolda, où il se trouve, qui sont dépourvues de tout et vivent dans une pauvreté extrême. Des milliers de villages sans eau ni électricité, des femmes qui accouchent sur des charrettes et des hordes de jeunes sans emploi qui peuplent les rue de cette région au Sud du Sénégal ».

Source : pressafrik




Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*