GUET-NDAR, le QG du deuil : 11 morts en un mois

Après la mort des 7 pêcheurs égarés et la découverte de quatre corps sans vie au Cab Verde, la disparition de quarte autres personnes plonge la Langue de Barbarie dans le deuil. Leurs bagages ont été retrouvés par une autre pirogue après d’intenses recherches menées par leurs proches.  

Des pêcheurs révèlent que leur embarcation a été renversée par un navire au large des côtes de la Mauritanie.  La désorganisation de l’activité de pêche avec un manque  accru de sécurité souligne la nécessité de reformer ce secteur.  

Jusqu’à 2019, il n’est pas possible au Sénégal d’installer un système de repérage et de géolocalisation des pirogues afin d’apporter aide et assistance aux embarcations en danger en haute mer.  

Un réel manque de volonté politique renforcée par le non respect des consignes météorologiques par certains piroguiers. Les pertes humaines ne risquent pas de s’arrêter, ici.  

Source : ndarinfo




Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*