Accueil / International / HASSAN ROHANI : L’Iran n’exclut pas de REPRENDRE l’enrichissement d’URANIUM

HASSAN ROHANI : L’Iran n’exclut pas de REPRENDRE l’enrichissement d’URANIUM

Les USA n’avaient pas le droit de se retirer de l’accord nucléaire, mais l’ont fait, prouvant ainsi qu’il n’honoraient pas leurs engagements, a estimé le Président Hassan Rohani. Il a en outre souligné que s’il restait fidèle à l’accord signé avec les cinq (5) parties, son pays était prêt à reprendre l’enrichissement d’uranium.

S’adressant à la nation après l’annonce du retrait des États-Unis de l’accord nucléaire, le Président iranien Hassan Rohani a insisté sur le fait que son pays ne le résiliait pas et que l’accord parachevé en 2015 restait en vigueur entre la République islamique et les cinq (5) autres signataires. Et d’ajouter qu’il avait chargé son chef de la diplomatie de mener dans les semaines à venir des négociations sur la question nucléaire avec les pays européens ainsi qu’avec la Russie et la Chine.

«Si nous atteignons les objectifs de l’accord de Vienne sur le nucléaire iranien en coopération avec les cinq (5) autres pays, l’Allemagne, le Royaume-Uni, la Chine, la Russie et la France, l’accord restera en vigueur», a déclaré le dirigeant iranien. Cela étant dit, le dirigeant iranien a fait savoir que son pays était prêt à reprendre l’enrichissement d’uranium. «À l’avenir, si nécessaire, nous procéderons à l’enrichissement industriel sans aucune limitation», a-t-il fait savoir, ajoutant que l’Organisation de l’énergie atomique iranienne devait se tenir prête. Le Président iranien a en outre rappelé que l’accord duquel les Etats-Unis  viennent de se retirer n’était pas bilatéral, mais international.

«L’accord nucléaire n’a pas seulement été conclu par l’Iran et les États-Unis, c’était un accord international approuvé par le Conseil de sécurité de l’Onu et les États-Unis ne devaient pas en sortir», a-t-il expliqué.      Continuant de commenter le geste des États-Unis, il a souligné que son pays avait toujours honoré l’accord, contrairement à Washington. «Ce soir, nous sommes témoins d’une expérience historique importante. Au cours de ces quarante (40) dernières années, nous avons répété que l’Iran était un pays qui honorait ses engagements et que les États-Unis étaient un pays qui ne l’avait jamais fait»,a-t-il indiqué.

About Diouf Babacar

Voir aussi

Paris : Un Sénégalais exécuté d’une rafale de Kalachnikov

Share this on WhatsApp Demba Touré, un Sénégalais de 24 ans, a été tué la …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…

bool(false)