Hausse du prix du ciment : l’Etat annule et menace les trois cimenteries du pays

Une augmentation de 5 000 FCfa sur le prix de la tonne du ciment, a fini d’irriter les consommateurs sénégalais, qui ont été mis devant le fait accompli, il y a de cela quelques jours. Ce jeudi, le ministère du Commerce, du Secteur informel, de la Consommation, de la Promotion des produits locaux et des PME a ordonné aux trois cimenteries implantées au Sénégal, d’annuler la hausse et de revenir au prix initial. sans quoi, des sanctions sont prévues.

« L’État a pris la décision d’annuler la hausse de 5000 francs Cfa sur la tonne ciment, jugeant cette augmentation anormale« , a déclaré le Directeur du Commerce intérieur, Ousmane Mbaye sur les ondes de la Rfm, avant d’ajouter que ces entreprises ont 24 heures pour appliquer la mesure de l’autorité, « À défaut, nous allons appliquer la loi dans toute sa rigueur« .  Si l’on en croit à monsieur Mbaye, cette hausse a été décidée de manière unilatérale par les sociétés Dangote, Sococim et Ciments du Sahel, sans consulter l’Etat.

Source : pressafrik

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*