Historique et sens du Maouloud et du Bourd à Tivaouane.

0

Le Maouloud ou la commémoration de la naissance du prophète Seydina Mohamed (PSL) sera célébré encore cette année à Tivaouane et dans beaucoup de foyers religieux du Sénégal le 12 Rabi Al Awal qui coïncide avec la nuit du 11 ou 12 décembre 2016 en fonction de l’apparition du croissant lunaire.
Au Sénégal, Cheikh El Hadji Malick SY ( RTA) (1855 – 1922) un des continuateurs du modèle prophétique, commémora pour la première fois à Tivaouane le Maouloud( GAMOU) en 1902 en compagnie de Mame Rawane Ngom de Mpal et quelques Moukhadams.
De source autorisée, les deux saints hommes ont consacré cette nuit sacrée à la lecture en intégralité du Saint Coran et à l’invocation d’Allah SWT et de son illustre envoyé, le sceau des prophètes Seydina MohamedPSL.
C’est ainsi que de 1902 à 1922, le Saint de Tivaouane célèbra chaque année le Maouloud entouré de ses Moukhadams et disciples en invoquant le Seigneur et en chantant les louanges du Prophète à travers les séances de burd qu’il avait initiées et durant la nuit sacrée du Maouloud .
Quand Cheikh El Hadji Malick SY (RTA) rejoignit son Seigneur plus précisément le Mardi 27 juin 1922, ses illustres héritiers sous la houlette de Serigne Babacar SY (RTA) assisté par ses illustres frères El Hadji Mansour SY, El Hadji Abdou Aziz SYDabakh, Serigne Habib SY (filscadet) et ses Moukhadams perpétuèrent l’œuvre de leur illustre guide et pére spirituel suivant la Charia et la Souna.
En 1957, avec les disparitions simultanées de Serigne Babacar SY ( lundi 25 Mars 1957) et de El Hadji Mansour SY ( vendredi 29 Mars 1957 ), le legs revint à El Hadji Abdou Aziz Sy intronisé le 30mars 1957, Khalif général des Tidianes.
De 1957 à 1997, Serigne Abdoul Aziz SY Dabakh suivant les traces et recommandations de ses illustres prédécesseurs porta haut le flambeau.
Sous son magistère, les cérémonies officielles à la veille du Maouloud ont été toujours marquées par la présence des différentes confréries, des forces vives de la nation et même des autres religions, ceci pour magnifier le dialogue fécond inter et intra religieux au Sénégal.
Pour la petite histoire, l’ancien président Léopold Sédar Senghor avait assisté à maintes reprises à ces cérémonies officielles pour y apporter le message officiel de l’Etat Sénégalais.
Rappelons que Serigne Abdoul Aziz SY Dabakh lors des veillées religieuses commémorant la naissance du Prophète PSL était entouré par ses fils, Neveux, Moukhadams et disciples parmi lesquels on peut citer entre autres :Serigne Moustapha SY Diamil , Serigne Mansour SY Borom Daraji , Serigne Cheikh Ahmed Tidiane Sy Al Makhtoum, Serigne Abdoul Aziz SY Al Amine, Serigne Babacar SY Mansour, El Hadji Malick SY Mawdo, El Hadji Bachir NIANG, El Hadji Moustapha DIOP, El Hadji Makhtar DIOP,El Hadji Moustapha SY (Gora) , Serigne El Hadji Kébé, El Hadji Ibrahima Sakho, El Hadji Tafsir Sakho, El Hadji Ahmadou CISSE pire, El Hadji Cheikh NDIAYE Mabeye, Serigne Ndioba …
Khalif général des Tidianes de 1997 à 2012,Serigne Mansour SY Borom Daraji cristallisait l’attention de tous les fidèles à Tivaouane lors des veillées religieuses du Gamou avec ses fameuses exégèses de l’ouvrage « Khilaçou Zahab » écrit par son illustre grand père Cheikh El Hadji Malick SY (RTA) ouvrage qui retrace la vie et l’œuvre du Prophète PSL.
En 2002, fut célébré le centenaire du Gamou sous son magistère
De 2012 à nos jours, Serigne Cheikh Ahmet Tidiane SY Al Maktoum actuel khalif général des Tidianes a renouvelé sa confiance et sa bénédiction à Serigne Abdoul Aziz SY AL Amine (porte parole et trait d’union de la famille) pour le pilotage du gamou .
Il est assisté dans cette noble et exaltante mission qu’il a toujours assurée par ses frères cadets : Serigne Babacar SY Mansour, Serigne Pape Malick SY et El Hadji Malick SY Mawdo.
Sous l’impulsion et la vision de Serigne Abdoul Aziz SY Al Amine, le traditionnel gamou de Tivaouane allie aujourd’hui tradition et modernité avec les différentes activités initiées par lui-même : symposium, forum, séances de burd populaire décentralisées dans tous les coins du pays.
Rappelons que El Hadji Malick SY fut un des grands artisans de la décentralisation avec l’implantation de Moukhadams et de Mosquées dans toutes les contrées du pays et même en Afrique.
Avec l’implication des petits fils de Mame Mawdo et l’utilisation des technologies de l’information et de la communication, le gamou de Tivaouane est suivi partout dans le monde et a une dimension mondiale.
Pour en revenir au sens du Maouloud, il n’est rien d’autre pour Mame El Hadji Malick SY et ses héritiers qu’un événement majeur pour toute la Ummah islamique d’exalter et de revisiter la vie et l’œuvre du Sceau des prophètes, Seydina Mohamed PSL afin de s’en inspirer et de suivre ses traces.
A l’endroit des fidèles et disciples Mame El Hadji Malick SY avait fait cette recommandation : célèbrez la nuit du Maouloud où que vous soyez dans la pure tradition prophétique et éloignez vous de tous les interdits.
En prélude au Maouloud, des séances de burd sont organisées durant les 10 nuits qui précédent le jour du 12 Rabi Al Awal, coïncidant avec la naissance du prophète PSL.
Le burd est un moment fort qui permet aux fidèles de la communauté Tidiane d’exalter l’œuvre d’une dizaine de chapitresde l’Imam Boussairi grand saint et poète égyptien (1211-1294)
Son œuvre comprend plusieurs poèmes d’inspiration religieuse dont le plus célèbre est le Qasidat al Burda (poème du manteau).
Pour la petite histoire, Mouhamadoul Boussairi qui très jeune fréquenta les cours de différents maitres soufis fut victime d’une maladie avec la paralysie d’une partie du corps.
C’est ainsi qu’il formula des prières adressées à ALLAH SWT et à son Prophète pour sa guérison.
Lors de la formulation de ses poèmes, Il a vu une nuit en rêve le prophète Seydina Mouhamed (PSL) passer sa main bénite sur le côté paralysé de son corps et jeter un manteau sur lui.
A son réveil, il se retrouva complètement guéri de sa maladie et le poème reçut alors le nom de Burda (le manteau)
Et c’est cette œuvre sublime qui est déclinée en louanges au prophète PSL durant les 10 jours qui précédent le Maouloud à Tivaouane et dans tous les coins du pays.
Cheikh Seydi El Hadji Malick SY a écrit une œuvre compléte et sublime Khilaçou Zahab qui retrace la vie et l’œuvre du Prophéte Seydina Mohamed PSL avant sa naissance jusqu’à sa mort mais par respect à Mouhamadoul Boussairi il a préféré chanter l’œuvre de ce dernier dans les séances de bourde initiés à Tivaouane et ailleurs.
El Hadji Ibrahima Sakho grand érudit de l’islam et de la confrérie Tidiane disait que celui ou celle qui passe la nuit avec un exemplaire du livre Khilaçou Zahab dans sa chambre ou demeure peut être assuré qu’il est en compagnie du Prophéte Seydina Mohamed PSL.
Pour mieux décrypter le sens du burd et du Maouloud et en tirer tous les bienfaits Serigne Abdoul Aziz Al Amine a initié les burds populaires décentralisés suivis de causeries et Serigne Babacar SY Mansour assisté de El Hadji Malick SY Mawdo a instauré au niveau de la Zawiya d’El Hadji Malick SY le décryptage de chaque chapitre, poème ou écrit relatif à la vie et l’œuvre du prophéte PSL en marge des séances de burd.
Pour conclure en ce mois sacré de Maouloud, rendons grâce à ALLAH SWT chantons les louanges du prophéte PSL et prions pour qu’Allah bénisse tous nos bienfaits et répande ses grâces sur nos familles, nos guides religieux et le Sénégal tout entier.

Moulaye Abdou Aziz DIOP
Petit fils et disciple d’El Hadji Malick SY RTA
Moulaydabakh64@yahoo.fr

(Visites 132 fois, 1 visites aujourd'hui)
Share.

About Author

Leave A Reply