,

Imam Thierno Madani Tall de la mosquée omarienne : ” les critères de parenté ou d’amitié ne doivent pas guider le choix d’un député”

C’est sous la haute surveillance des forces de l’ordre que l’imam Ratib de Grande mosquée “Omarienne” a dirigé ce lundi, la prière d’Aid el Fitr. Les fidèles musulmanes ont pris part tôt le matin à la grande prière qui marque la fin du ramadan, le “Rawda Omarienne” a refusé du monde.

En effet, ce jour sacré nous devons rendre grâce à Dieu et louange a Allah qui nous a donné longue vie jusqu’à ce qu’on puisse célébrer la fête de Korité. Aujourd’hui, les musulmans devraient manifester leur immense joie”, a t-il indiqué.  Dans son sermon, l’imam Thierno Madani Tall fait le procès avant la lettre de la 13e législature. Pour lui, un député doit avoir un “sens élevé de la responsabilité et une digne représentation de son peuple à l’Assemblée nationale”.
“Les critères de parenté ou d’amitié ne doivent prévaloir dans le choix d’un député”, a-t-il attiré l’attention des hommes politiques. Car, dit-il, “chaque député est témoin de sa haute responsabilité envers son peuple et son terroir”.
Toutefois, l’imam Ratib de la famille Omarienne a prié pour la paix et concorde au Sénégal et dans les pays du monde musulman. Aussi, a-t-il saisi l’occasion pour présenter ses sincères condoléances au peuple du sénégalais suite au décès de l’ancien Premier ministre socialiste, Habib Thiam.
Source : Actusen / leral

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

What do you think?

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

Mohamed Boun Dione sur les Législatives 2017 : «c’est le Sénégal qui va gagner»

Vidéo– Macky à l’imam: L’Etat ne peut rien sur les deux Korites, Mais…