Inhumation de Sidy Lamine : Les trois conditions de Cheikh Niass avant de « livrer » le corps de son père à Kaolack

La journée de ce jeudi a été longue, les tractations rudes et serrées entre Cheikh Niass, fils de Sidy Lamine Niass, et son oncle Ahmed Khalifa Niass autour du site d’enterrement du défunt PDG de Wal fadjri. Mais finalement Cheikh Niass s’est plié à la volonté de Kaolack.

Les concertations se sont déroulées en présence  de quelques autorités administratives déconcentrées de Dakar et une délégation de la direction du groupe de presse Wal Fadjri. « Cheikh Niass a réitéré sa ferme décision de respecter la volonté de son père c’est-à-dire l’inhumer au cimetière de Yoff », révèle d’emblée une source très proche de l’affaire. Qui informe que lorsque la pression a été forte, il a accepté.

Seulement, le fils de Sidy Lamine Niass a posé ses conditions avant de pouvoir « livrer » le corps de son papa à Leona Niassène. Selon des informations obtenues par Seneweb, il a d’abord exigé que « le corps passe d’abord dans les locaux de Wal fadjri » pour des séances de prières.

Ensuite, nous siffle la même source, « il faut qu’il monte à bord du corbillard qui va transporter la dépouille ». La troisième condition posée par Cheikh Niass c’est de « bien sécuriser » son père exigeant un motard pour diriger le convoi.

Des « conditions » acceptées par Ahmed Khalifa Niass et les autorités administratives présentes aux concertations. « C’était très difficile mais finalement tout s’est bien passé », précise un de nos informateurs. Sidy Lamine est décédé mardi 4 décembre 2018 des suites d’une crise cardiaque.

Source : seneweb

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*