INSTALLATION DE COMITÉS ÉLECTORAUX DU BBY A THIES: LES GRANDS ABSENTS?

La Coalition Benno Bokk Yakaar continue son processus d’installation de ses comités électoraux, aussi bien dans la ville que dans le département de Thiès. Un processus qui n’a pas encore été jusque-là désavouée par certains responsables ou leurs suivants immédiats. Car tout se passe comme « lettre à la poste ». Néanmoins et il faut le dire, certaines grandes figures de la politique thiessoise étaient attendues dans ce branle-bas de combat qui consiste à réélire leur mentor, ci-devant Macky Sall.

El Malick Seck, le rénovateur : Même si le maire Talla Sylla, grand artiste-chanteur-parolier avait déjà annoncé la couleur en déclinant un poste de coordonnateur (il en est quand même vice-président départemental), des yeux étaient et restent braqués sur ce grand, téméraire et courageux conducteur de messages au profit de son candidat. El Malick Seck, celui-là même qui sait mener merveilleusement bien des caravanes à travers les rues et ruelles de sa ville de Thiès (rappelez-vous les dernières locales à Thies). Alors donc, on se pose donc la question de savoir « où est El Malick Seck ? ». A-t-il boudé ou décliné l’offre ou simplement a-t-il été viré ? On ne le pense pas vraiment car, qui connait ce garçon au langage clair, doit savoir qu’El Malick Seck reste et restera toujours ce responsable acquis à la cause de son ami et frère, le président Macky Sall, si on se base sur ses interventions et ses contributions sur le net.

Une responsable presque inconnue : Au juste, où est madame Ndèye Rokhaya Guèye Diop, ci-devant ministre de la Bonne gouvernance et de la protection de l’Enfance ? On ne la voit nulle part, encore l’entendre s’exprimer sur cette actualité électorale. Certains pensent qu’elle est peut-être novice en politique, au point qu’elle ne peut pas mobiliser toutes les ressources nécessaires pour se faire distinguer. Peut-être aussi que Madame « la Protectrice de l’Enfance » est une personne bien née et bien éduquée qui préfère se fondre dans la masse, tout en jouant sa partition pour une large victoire de son candidat. Mais nak, Madame, au Sénégal moome, il fait crier haut et fort pour avoir d’autres lauriers dé c’est un simple conseil).

Oumar Diop ou le responsable « perdu de vue » : Un autre responsable (et pas des moindres), semble être « rangé » dans les oubliettes. Et dire qu’il s’est frayé un chemin par la construction d’une infrastructure sanitaire à Keur Mame Elhadji. Il s’agit de l’ex directeur général de la SAR Oumar Diop qui ne semble réduit qu’à un simple militant. Hélas car beaucoup de militants de l’Apr pensent de lui « qu’il ne serait pas l’homme qu’il fallait dans ce combat crucial électoral ». En effet, il se murmurait qu’Oumar Diop, avec sa nomination à la tête de la SAR, « aurait pu aider, non seulement sa ville de Thiès, mais son propre quartier de Takhikao. Il n’en a rien fait ».

D’autres avancent que « compte tenu des moyens dont il disposait, il aurait pu faire comme le Dg du Groupe La Poste, Pape Siré Dia. Cependant, même s’il ne pouvait pas donner des emplois comme Siré Dia, grâce à ses moyens, il pouvait accompagner les gens. ». En tout cas, les Thiessois ne mettent à l’actif de ce Dg destitué de la SAR qu’ « un seul acte fort. Celui d’avoir contribué à l’érection d’un poste de santé à Keur Mame El Hadj Ndiéguène ».

Maodo Malick Mbaye dans sa peau : L’autre responsable connu des Thiessois, Maodo Malick Mbaye ne semble pas se plaindre. Il a été désigné pour diriger la commission « Communication » du comité départemental. Il est donc dans sa peau d’autant qu’il est journaliste même s’il exerce la fonction de directeur général de la Maison des Outils.

Abdou Mbow, le stratège de l’Apr de Thiès : Quant au député Abdou Mbow, on ne le cernera jamais assez car il est partout et nulle part. Néanmoins, il semble être celui qui fait et défait, quitte à ne rien réclamer. En jeu d’échec, l’Honorable député serait qualifié de pion stratégique. Certes, il est petit de taille, mais il faut lui reconnaître une bonne méthode aussi bien dans les débats que dans les rencontres politiques.

Toujours est-il qu’à Thies, la coalition BBY semble vouloir se déployer à très grande échelle dans la ville du président de Rewmi et dans le département de Thiès. L’enjeu en vaut la chandelle




Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*