Interruption volontaire de grossesse à Boumbouda : 4 personnes interpellées par la gendarmerie

Quatre personnes ont été arrêtées par la gendarmerie pour interruption volontaire de grossesse à Boumbouda, dans la région de Sédhiou. En effet, la découverte d’un fœtus de 5 mois a fait tomber les masques.

Une élève de 4em a interrompu sa grossesse dans le village de Boumbouda. Trois de ses complices, l’infirmier et la matrone du poste de santé ont été interpellés par la gendarmerie. En effet, ayant senti sa grossesse, la jeune fille s’est rapprochée de la matrone du poste de santé qui les a mis en rapport avec l’infirmier chef de Poste. Ce dernier leur a préinscrit et administré un médicament qui n’a pas tardé à faire des réactions et a déclencher cet avortement du fœtus de 5 mois. 

En catimini, l’élève et ses complices ont tenté de disséminer le fœtus, malheureusement, il a été découvert. À leur première interpellation, l’infirmier chef de poste a nié les faits avant de les accepter prétextant avoir de la pitié pour cette fille qui voulait à tout prix poursuivre ses études. Toutefois, la somme de 10 000 lui a été remise. Les auditions se poursuivent avant d’être conduites chez le procureur de Sédhiou, rapporte Walf radio.

Source : pressafrik




Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*