,

Israël RÉDUIT de deux (2) millions dollars ses COTISATIONS à l’Onu

Après la série de résolutions jugées anti-israéliennes par Tel-Aviv pendant la dernière réunion du Conseil des droits de l’homme (CDH), les autorités de l’État hébreu ont décidé de réduire de 2 millions de dollars leurs cotisations au budget de l’Onu. Cette directive a été donnée hier par le premier ministre israélien Benjamin Netanyahu. D’après Ofir Gendelman, porte-parole de ce dernier, cet argent servira à aider les pays émergents amis d’Israël ainsi que les États qui soutiennent ses positions au sein des organisations internationales. L’Assemblée générale des Nations unies exige que les 193 États membres de l’organisation versent un pourcentage de leur budget régulier à l’Onu en fonction de leur PIB. Selon le secrétariat de l’organisation, en 2017 d’Israël  devait verser près de 11 millions de dollars soit 0,43 % de son budget régulier.

Conformément à l’article 19 de la Charte de l’Onu, tout pays ayant une dette de cotisation égale ou supérieure au montant des cotisations des deux (2) années précédentes est susceptible de perdre son droit de vote à l’Assemblée générale. A la date du 15 mars, trois (3) pays étaient ainsi privés de leur droit de vote pour défaut de paiement: la Libye, le Soudan et le Venezuela. Le refus  d’Israël de payer ces 2 millions de dollars engendre une dette mais ne le prive pas immédiatement du droit de vote au sein de l’organisation. Au cours de la dernière et 34e session du CDH ( 27 février-24 mars 2017 ) a été évoquée la situation sur les territoires palestiniens et plusieurs résolutions ont été adoptées contre  d’Israël .

Dans le rapport présenté le 20 mars par Michael Lynk sur la situation des droits de l’homme en territoire palestinien, il était indiqué que la colonisation illégale des territoires palestiniens avait dangereusement progressé depuis le début de l’année. Selon lui, l’adoption en d’Israël d’une loi légalisant la confiscation des territoires palestiniens appartenant à des particuliers « éloigne davantage d’Israël  du respect des normes internationales ».

Israël , qui devait participer à la réunion en tant que partie intéressée, a boycotté la session. Quatre (4) résolutions anti-israéliennes ont été adoptées pendant la 34e session du CDH. L’État hébreu a été condamné pour l’occupation du Golan et pour la violation des droits des Palestiniens sur leurs territoires. Deux (2) autres résolutions appelaient la communauté internationale à boycotter les produits fabriqués dans les colonies israéliennes ainsi qu’à reconnaître le droit des Palestiniens à disposer d’eux-mêmes. De plus, la Commission économique et sociale pour l’Asie occidentale ( CESAO ) a publié un rapport accusant Israël d’établir un « régime d’apartheid » et une politique discriminatoire vis-à-vis des Palestiniens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

What do you think?

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

AUTOROUTE NGABOU/TOUBA : Un accident entre deux bus fait 5 morts

MACKY SALL : « Le vrai développement passera par le chemin de fer », a souligné, depuis Abidjan, le président Macky Sall