A la une Actualités

Italie : Comment Moussa Diarra Niang a sauvé un enfant de moins d’un an

Le Sénégal a aussi son «Mamadou Gassama». Il s’appelle Moussa Diarra Niang. Natif de Guéoul, dans la région de Louga et vivant en Italie depuis 2013, il a sauvé un enfant de 8 mois en délicateese à bord d’un véhicule fermé. Ce Sénégalais déclaré héros par le préfet de Merate (Milan), a reçu tous les honneurs. Sous la menace d’une expulsion, un titre de séjour lui a été délivré, par reconnaissance.

Originaire de la région de Louga, Moussa Diarra Niang (38 ans) a suivi les traces de Mamadou Gassama, celui qui avait sauvé l’enfant suspendu au quatrième étage d’un immeuble sis à Paris. En effet, Sénégalais vivant en Italie, ce jeune homme a réussi à sauver un enfant de moins d’un an, au début du mois de juin dernier. Ce jour-là, cet ambulant qui écoulait tranquillement sa marchandise dans les rues de la commune de Merate (Milan), a été surpris par des éléments de la police en patrouille. Conscient des risques encourus, pour être dans un endroit où la vente à la sauvette est interdite, il s’est refugié derrière un parking. Et, de sa cachette, il a entendu le cri d’un enfant émanant d’une rutilante voiture. Les cris persistant, il a jeté un coup d’œil dans le véhicule en question, y voyant un enfant de sexe féminin, enfermée à bord et qui commençait à  suffoquer.

Essayant vainement d’ouvrir la portière de la voiture et constatant que la fillette est restée inerte, le natif de Guéoul a pris sur lui de briser les vitres de la voiture pour extraire l’enfant. Non loin de là, des Italiens qui croyaient assister à un flagrant vol, filmaient la scène. Il n’en était rien et la maman de la fillette a vivement remercié le Sénégalais, d’autant que quelques semaines avant les faits, un autre enfant était décédé devant une école dans des conditions similaires. Informés, les policiers de Lecco se rendent sur les lieux et demandèrent à l’émigré ses papiers.

A la surprise générale, Moussé Diarra Niang leur a fait comprendre qu’il était en situation d’irrégularité et même sous la menace d’une expulsion, pour avoir violé, à plusieurs reprises, la loi italienne. Les policiers lui conseillèrent de décamper. Deux jours plus tard, un journal italien barre à sa Une l’info d’un enfant de 8 mois sauvé par un homme de couleur qui a pris la fuite pour éviter d’être expulsé. Ayant vent de l’histoire, le Préfet de Lecco instruit la police de tout faire pour lui amener le Sénégalais. Après plusieurs jours d’enquête, les limiers mettent la main sur Moussa Diarra Niang.

Il raconte : «Quand les policiers m’ont arrêté et embarqué en direction de la préfecture, à bord d’un grand convoi, j’ai eu très peur, pensant que j’allais être rapatrié. Mais, dès que je suis entré dans le bureau, le Préfet m’a serré dans ses bras, me remerciant vivement, avant de demander d’introduire une demande pour l’obtention d’un titre d’un séjour. Aujourd’hui, j’ai obtenu ledit document. J’ai été par la suite bien récompensé par les autorités italiennes. Vraiment, en sauvant la fillette, je ne savais pas que j’allais être ainsi récompensé. J’ai agi par humanisme, car j’ai laissé des enfants au pays…»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…

bool(false)