,

JÀNGANDOO : les performances de Saint Louis, en deçà des taux de réussite nationaux (vidéo)

La communauté éducative de Saint-Louis s’est mobilisée, vendredi, à l’occasion de la présentation des résultats obtenus par la région au terme de l’édition 2016 du programme Jàngandoo. Ce baromètre citoyen et indépendant pour mesurer la qualité de l’éducation, initiative du Laboratoire de recherche sur les Transformations Economiques et Sociales (Lartes), en partenariat avec une douzaine d’ONG, a enquêté 1 078 ménages et 1.311 enfants de 9-16 en lecture, en mathématiques et en culture générale à l’échelle régionale.

Au terme de cette étude, Saint-Louis se classe 6e avec des résultats en deçà des taux de réussite nationaux, qui, sont eux-mêmes faibles. Toutefois, le département de Saint Louis a enregistré des performances supérieures à celles du niveau national.   La situation du département de Podor est préoccupante en ce sens que ses résultats sont très faibles. Les notes dans la région de Saint-Louis, s’élèvent à 13% en lecture, 18% en mathématiques et 17% en culture générale. Ces taux de réussite sont inférieurs à ceux observés au niveau national.

Pour le département, Saint-Louis arrive en tête en lecture avec 24%, en mathématiques avec 26% et en culture générale avec 27%, constate Ndarinfo. Podor présente les plus faibles performances, quelle que soit la discipline considérée.  Parmi les lieux d’apprentissage visités par les experts du programme, seuls 34% disposent d’une bibliothèque et 12% des enseignants de ces structures d’apprentissage ne disposent pas de manuels didactiques. Les lieux d’apprentissage qui ne disposent pas d’une toilette fonctionnelle représentent 19%. Les résultats montrent également que seuls 9% des lieux d’apprentissage visités disposent d’une salle informatique fonctionnelle.

L’étude note que les «  résultats relativement bons du  département de Saint Louis par rapport aux autres départements peuvent s’expliquer par le fait qu’il dispose de plus d’opportunités en ce qui concerne les facteurs déterminants.  Par ailleurs, l’examen des résultats rend compte des effets positifs de la préscolarisation. Les enfants de 9-16 ans qui ont fréquenté le préscolaire présentent les meilleurs taux de réussite, soit 26% en lecture, 22% en mathématiques et 28% en culture générale contre respectivement 9%, 20% et 22% pour ceux qui n’ont pas bénéficié d’une préscolarisation.

Source : ndarinfo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

What do you think?

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

Saint-Louis : des câblodistributeurs écopent de 3 mois avec sursis. Leurs matériels, confisqués.

Serigne Babacar Sy, le mystique. Par Imam Idrissa Mbengue