Joaquin Gonzalez-Ducay, ambassadeur de l’Ue au Sénégal : « A travers le Pse, le Sénégal a défini la voie à suivre »

Dans son intervention, l’ambassadeur de l’Union européenne au Sénégal, Joaquin Gonzalez-Ducay, a indiqué qu’à travers ces réalisations, le Sénégal a défini la voie à suivre avec le Pse. «L’Ue est décidée d’accompagner le Sénégal dans la réalisation d’actions concrètes comme celles que nous inaugurons ce jour pour tenir ensemble la promesse d’un développement économique, social et durable qui bénéficient à toute la population», a confié l’ambassadeur de l’Union européenne au Sénégal. Pour Joaquin Gonzalez-Ducay, l’appui de l’Union européenne montre son engagement pour soutenir le processus d’intégration régionale et commerciale en Afrique de l’Ouest à travers le développement des infrastructures. «En même temps que le tronçon Fatick-Kaolack, la route Passy-Sokone est un axe majeur pour les échanges avec la Gambie. Elle est aussi, pour les populations vivant dans les localités qu’elles traversent, un lien crucial avec les régions de Kaolack et de Fatick», a-t-il confié. La réhabilitation de la route Passy-Sokone, (cofinancée par l’Union européenne, sous la forme de don à hauteur de 7, 8 milliards de FCfa et l’Etat du Sénégal à travers le budget national pour près de 2 milliards de FCfa), vient à son heure car les désagréments que les automobilistes et les populations rencontraient lors de leurs déplacements sont maintenant un vieux souvenir. Il a affirmé que l’activité économique pourra se développer dans la ville et même dans la région.

2.100 kilomètres de route réalisés par l’Ue
Tout au plus, cette réhabilitation, «au-delà de la mobilité urbaine, a également inclus un important volet sociétal et environnemental pour la sécurité des populations riveraines et leur bien-être.

Aussi, la route contribuera-t-elle au développement économique et social de la zone de Passy et Sokone et permettra un accès équitable des populations aux services de santé et de l’éducation », a argué Joaquin Gonzalez-Ducay. Il a souligné que du depuis les années 60 à nos jours, l’Union européenne (Ue) a financé près de 2.100 kilomètres de route au Sénégal. Un appui que l’Ue compte poursuivre à travers d’importants projets parmi lesquels, le pont de Rosso et la transgambienne avec la route Senoba-Zinguinchor «que nous finançons conjointement» avec la Banque africaine de développement et la Banque européenne d’investissement.

Envoyés spéciaux Amadou DIOP, Mouhamadou SAGNE, Elimane FALL (textes), lesoleil

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*