,

Kaolack : les producteurs invités à intégrer la notion de “pluie utile” pour les semis

Le directeur régional du développement rural (DRDR) de Kaolack (centre), Youssoufa Guèye, a mis en garde contre “les faux départs” liés à l’installation de l’hivernage et invité les producteurs à attendre au moins quinze millimètres de précipitation avant de préparer les semis. “On lance un appel aux producteurs pour qu’ils évitent les faux départs. La notion de pluie utile c’est 15 millimètres cumulés en l’espace de trois jours. Donc, s’il pleut, il faut attendre pendant trois jours pour avoir au moins ces quinze millimètres avant de préparer les semis”, a-t-il déclaré à des journalistes.

Intervenant à l’issue d’un comité régional de développement (CRD) consacré à la campagne agricole en préparation, M. Guèye a notamment souligné l’importance pour les producteurs d’intégrer la notion de “pluie utile”, au risque des perdre des semences. L’Agence nationale de l’aviation civile et de la météorologie (ANACIM) a annoncé mardi le début imminent de l’hivernage dans la région de Kaolack, avec des premières pluies attendues dans la nuit de jeudi à vendredi.

“Il y a un risque de perte de semence s’il ne s’agit pas des céréales qu’on peut semer à sec. C’est la raison pour laquelle on invite les producteurs à faire preuve de vigilance. Certains le savent mieux que nous parce que pendant des années, on les a sensibilisés”, a-t-il indiqué. A ce jour, la région de Kaolack a achevé la mise en place de 95, 76 % de la quantité de semences d’arachide prévue au départ. 9 400 tonnes ont été déjà reçues sur les 12 000 escomptées, tandis que 48, 9 % ont été déjà vendues au producteurs a fait savoir le DRDR.

A ce propos, le directeur régional du développement rural de Kaolack a lancé un appel pour une accélération de l’enlèvement des quantités en stock, afin de laisser de la place aux intrants déjà disponibles chez les fournisseurs. “Certaines variétés d’engrais tardent à être mises en place avec seulement 38 %. Nous avons appelé tous les fournisseurs pour accélérer le processus. La région pâtit d’une insuffisance d’infrastructures de stockage”, a ajouté le DRDR. Il a ainsi réaffirmé la nécessité d’accélérer la vente des semences afin de permettre une mise en place rapide des engrais et autres intrants.

Source : kaolackois.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

What do you think?

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

RANCH DE DOLLY : LE MINISTRE DE L’ÉLEVAGE ET DES PRODUCTIONS ANIMALES, AMINATA MBENGUE NDIAYE DÉCANTE LA SITUATION

Vidéo: Pour voir Kouthia, le tailleur Ousmane marche de Tambacounda à Dakar.