« Karim Wade ne peut être ni électeur, encore moins éligible, puisque sa peine d’emprisonnement n’a pas été effacée par la grâce présidentielle » (Seydou Guèye)

Selon Seydou Guèye, le porte-parole de l’Alliance pour la République (APR), les faits d’enrichissement illicite qui accablent Karim Wade sont constants et l’intime conviction du juge sénégalais s’est traduite par une peine d’emprisonnement de 6 ans, n’a pas été effacée par la grâce présidentielle.

Source : leral

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*