Kédougou : les sites d’orpaillage, quartier général de la délinquance et du trafic de drogue

0

A Kharakhéma dans la région de Kédougou, le trafic de stupéfiants et la circulation des armes légères explosent dans les sites d’orpaillage. Le journal Le Quotidien informe que ce site est devenu le quartier général des délinquants et des trafiquants de chanvre indien et de drogue.

Les plus grands trafiquants de chanvre indien et de drogue sont regroupés dans ces localités où il sont à l’aise et exerce bien leur occupation. Les réseaux démantelés par les forces de l’ordre et de défense ont montré que la plupart de ces produits migrent vers Kédougou.

En plus du trafic des stupéfiants, il y a aussi la propagation des armes de petit calibre au niveau des sites d’orpaillage, et à cause de la porosité des frontières, la plupart de ces armes proviennent des pays limitrophes. Avec les faibles moyens dont disposent les forces de sécurité et de défense dans cette zone et l’inadaptation de la logistique au niveau du terrain qui est parfois accidenté, la population est préoccupée par ses deux (2) phénomènes qui sont devenus une réalité dans le département de Saraya et la région de Kédougou en général. Entre autres problèmes, il y a la vente illégale du carburant et du mercure qui reste un problème de santé publique pour les populations.
senego

(Visites 24 fois, 1 visites aujourd'hui)
Share.

About Author

Leave A Reply