Accueil / International / La Corée du Sud REMET aux USA un TERRAIN pour des missiles THAAD

La Corée du Sud REMET aux USA un TERRAIN pour des missiles THAAD

Les États-Unis ont reçu un terrain de 300.000 mètres carrés dans le nord-est de la Corée du Sud où ils entendent déployer une batterie de missiles intercepteurs Terminal High Altitude Area Defense (THAAD). La Corée du Sud a mis à la disposition des États-Unis un terrain dans la province de Gyeongsang du Nord (nord-est), destiné à accueillir en mai prochain un élément du bouclier antimissile américain, ont annoncé vendredi les ministères sud-coréens des Affaires étrangères et de la Défense. « Le ministère sud-coréen de la Défense et le commandement des troupes américaines en Corée du Sud ont demandé le 19 avril au Comité pour l’accord sur le statut des forces américaines en Corée (SOFA) d’autoriser la remise d’un terrain. Le comité a donné son feu vert le 20 avril. La procédure de remise du territoire aux troupes américaines a ainsi été achevée », a indiqué le ministère sud-coréen des Affaires étrangères.

Il s’agit d’un terrain d’une superficie totale de 300 000 mètres carrés. Tous les éléments de la batterie — un radar, des rampes de lancement, un poste de commandement et des équipements supplémentaires — sont déjà arrivés en Corée du Sud. Selon les experts locaux, cela met un point final aux discussions sur la possibilité de déploiement de missiles antimissiles américains sur le sol sud-coréen. Certaines forces politiques et candidats à la présidence sud-coréenne appellent à examiner la question sans hâte et même à la léguer au prochain gouvernement qui pourrait être moins optimiste quant à l’apparition d’éléments du bouclier antimissile américain en Corée. Les autorités sud-coréennes ont accéléré la procédure compte tenu de la possible victoire d’un candidat anti-américain lors de la présidentielle programmée le 9 mai.

À présent, il ne reste qu’à évaluer les conséquences écologiques de cette décision, ce qui ne devrait pas prendre beaucoup de temps. Séoul et Washington souhaitent achever l’installation des missiles au plus vite, la justifiant par une menace émanant de la Corée du Nord. Pékin et Moscou se sont antérieurement prononcés contre la mise en place d’un élément du bouclier antimissile américain en Corée du Sud, qualifiant la « menace nord-coréenne » de prétexte pour créer un réseau de défense antimissile autour de la Russie et de la Chine. Pékin a adopté des sanctions économiques contre Séoul et pourrait les durcir en cas de déploiement de la batterie Terminal High Altitude Area Defense (THAAD).

About Diouf Babacar

Voir aussi

GUERRE COMMERCIALE : La Chine «n’a d’autre choix» que de RIPOSTER aux derniers tarifs douaniers US

Share this on WhatsApp Après que Donald Trump a mis à exécution sa menace de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…

bool(false)