,

LA FRANCE AU MALI : «En sécurisant le Sahel, l’EUROPE se sécurise ELLE-MËME»

La dernière attaque terroriste survenue au Mali, à proximité de Bamako, tuait le 18 juin quatre (4) personnes et quatre (4) assaillants. Rachel Marsden recevait Emmanuel Dupuy, président de l’IPSE, Leslie Varenne, directrice de l’IVERIS et Thiambel Guimbayara, journaliste à la Voix du Mali.

L’instabilité règne ainsi toujours au Mali malgré l’accord pour la paix et la réconciliation signé en 2015 à Alger. L’Opération Serval était lancée en 2013 par François Hollande afin de repousser les groupes armés islamistes. Elle a maintenant été remplacée depuis par l’Opération Barkhane. Que fait donc toujours la France au Mali ? « Il est un peu tôt pour dire qu’on doit partir » selon Emmanuel Dupuy qui ne croit pas d’ailleurs: « ce que Emmanuel Macron, à l’occasion de la prochaine réunion G5 Sahel, dira. Par contre ce qu’il dira c’est l’évolution nécessaire de cette opération qui a commencé comme une opération de contre-terrorisme »

Quelle est la réalité sur le terrain au Mali? Thiambel Guimbayara explique que le peuple malien « a connu deux-tiers de son territoire occupé par des groupes armés qui ont instauré la charia, la flagellation, les mutilations et les violations de toutes les libertés. C’est l’accompagnement d’une armée à avoir confiance à se reformer, à occuper à ces zones-là, à réoccuper l’intégrité territoriale du Mali à se battre contre le terrorisme, parce que n’oublions pas que cette zone, la zone désertique est à 2 h de de vol de l’Europe. En sécurisant le Sahel, l’Europe se sécurise elle-même. » Leslie Varenne ne pense pas en revanche que « le terrorisme au Mali soit un danger pour la France. » La directrice de l’IVERIS constate que « la majorité des Maliens est maintenant contre cette opération et elle pense que c’est une recolonisation de son territoire […] Barkhane est un échec »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

What do you think?

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

KAOLACK : LES PRODUCTEURS INVITÉS À INTÉGRER LA NOTION DE “PLUIE UTILE” POUR LES SEMIS

LE TRACÉ DU TER NE VA PAS IMPACTER LA FORÊT DE MBAO (MOUNTANGA SY)