,

LA MODERNISATION DU TRANSPORT ET LA BAISSE DES COUPURES D’ÉLECTRICITÉ AIDENT À AUGMENTER NOS PRODUCTIONS (AMETH AMAR)

Les efforts faits par l’Etat pour amoindrir les coupures d’électricité et moderniser le transport avec l’autoroute à péage et le Train express régional (TER) en vue vont contribuer à améliorer les productions des unités industrielles a indiqué, dimanche à Dakar, le président directeur général (PDG) de la Nouvelle minoterie africaine (NMA Sanders), Ameth Amar. M. Amar qui s’entretenait avec l’APS a souligné qu’avec la réduction drastique des coupures intempestives d’électricité l’argent utilisé par les industries pour l’achat de carburant et faire tourner les groupes électrogènes sera reversé dans une autre sphère d’activité. « La modernisation du transport avec l’autoroute à péage et la construction en vue du TER est d’autant plus importante . Désormais nos employés qui perdaient 2 heures à l’aller et autant au retour de l’usine, rallient la société en moins de 15 minutes et cela va impacter sur la productivité », a souligné Ameth Amar. « Avec le TER qui va multiplier par dix le nombre de personnes transportées, les employés sans moyen de transport personnel et habitant la banlieue auront beaucoup plus de mobilité », a estimé le PDG de NMA Sanders qui a dit son choix de ne parler que d’ »économie et rien d’autre ».


Selon Ameth Amar, l’économie nationale « se porte bien » mais le seul hic est qu’on « ne maîtrise pas les coûts, les taux fluctuants des devises notamment du dollar qui, aujourd’hui s’échange pratiquement au même prix que l’Euro ». « Cette situation complique les achats sur les marchés mondiaux » a analysé le président directeur général de NMA Sanders. « Imaginez que nous avons 3000 tonnes d’écrasement de farine pour un marché de 1500 tonnes par jour. Cela n’arrange personne. C’est presque la guerre des prix et on va payer plus d’impôts », a souligné Ameth Amar.
Sur les perspectives économiques reluisantes avec les exploitations futures du pétrole et du gaz découverts au Sénégal, l’industriel qui appelle à ne pas oublier l’agriculture dans cet enthousiasme a soutenu qu’ »avec une bonne agriculture et du pétrole et du gaz, le Sénégal peut respirer ».

Source : APS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

What do you think?

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

Cissé Lô : «On doit rassurer Jammeh et le laisser partir»

NDIAMBOUR HIP HOP VEUT INSTALLER À LOUGA UNE USINE DE TRANSFORMATION DES DÉCHETS