vendredi , octobre 19 2018
Accueil / International / La POPULARITÉ des S-400 sur le marché MILITAIRE

La POPULARITÉ des S-400 sur le marché MILITAIRE

Inde, Chine, Turquie… Le système de défense antiaérienne et antimissile mobile S-400 est devenu très populaire sur le marché militaire mondial, et pour cause : selon Siemon Wezeman, chercheur au SIPRI, la forte demande de ces systèmes russes s’explique par ses capacités dernier cri. Le système de défense antiaérienne et antimissiles russe S-400 est une arme moderne dont les caractéristiques et les capacités attirent l’intérêt de nombreux pays, rapporte la chaîne de télévision Al-Jazeera faisant référence à Siemon Wezeman.

Selon le chercheur, le S-400 est l’un des systèmes de défense antiaérienne les plus avancé au monde. «Le radar et les autres équipements de surveillance du S-400, comme leurs missiles, fonctionnent à grande distance. Les radars détectent des cibles à une distance de 600 kilomètres, tandis que la portée des missiles atteint les 400 kilomètres. Ces complexes parviennent à localiser un grand nombre de cibles potentielles à la fois, y compris celles utilisant des technologies furtives», a-t-il déclaré. Indiquant également que les S-400 sont très mobiles et peuvent effectuer trois (3) opérations simultanées en quelques minutes : déploiement, tir et déplacement vers une autre zone.

Récemment, la Russie a signé un contrat avec l’Inde pour la vente de systèmes S-400. Le montant du contrat pour la livraison de cinq (5) régiments de S-400 Triumph s’élève à plus de 5 milliards de dollars. Les négociations pour l’acquisition de ces armes russes étaient en cours depuis de nombreux mois, en dépit des menaces de sanctions américaines en cas d’accord entre les deux parties. En outre, le système de défense antiaérienne et antimissile mobile S-400 sera également bientôt livré en Chine. Et selon le directeur de l’agence Rosoboronexport, l’agence d’État russe chargée de la vente des armements russes à l’exportation procédera à la réalisation du contrat de livraison de S-400 à la Turquie en 2019.

Rappelons que l’ambassadeur de l’Arabie saoudite en Russie, Raed bin Khaled Qrimli, avait annoncé en septembre dernier que les paramètres techniques des livraisons de systèmes de missiles sol-air russes S-400 à l’Arabie saoudite étaient également examinés par les saoudiens. L’ambassadeur qatari en Russie Fahad Bin Mohammed Al-Attiya avait lui aussi annoncé plus tôt que Doha discutait de la possibilité d’acheter à la Russie des systèmes de défense antiaérienne. Les médias précisant alors que le Qatar s’intéressait particulièrement aux S-400.

About Diouf Babacar

Voir aussi

«L’Iran ne va pas NÉGOCIER un nouvel ACCORD»

Share this on WhatsApp Ce n’est pas la première fois depuis leur retrait de l’accord …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…

bool(false)