LA PREMIÈRE PIERRE DE LA ’’MAISON DU SAES’’ POSÉE À THIÈS

 Le secrétaire général national du Syndicat autonome des enseignants du supérieur (SAES), le Professeur Malick Fall, a procédé samedi à Thiès, à la pose de la première pierre de la ‘’Maison du SAES’’, futur siège du syndicat dans le campus social de l’Université de la capitale du Rail. Le site de 600 mètres carrés devant abriter le futur bâtiment, est situé non loin de l’Université de Thiès, sur la voie de contournement Nord (VCN).

La cérémonie a eu lieu, en présence du recteur de l’Université de Thiès Ramatoulaye Diagne Mbengue, de l’ancien recteur Mour Ndiaye Seck, et de représentants du corps enseignant et d’étudiants.Le professeur Malick Fall, a dans le même moment, remis un chèque de 5,5 millions de francs CFA au coordonnateur du SAES pour le campus de Thiès, Mamadou Babacar Ndiaye.

Selon Malick Fall, la Maison du SAES servira de ‘’lieu de rencontre, d’échanges, de réflexion et de prospection’’.‘’ Le SAES est un syndicat qui réfléchit beaucoup ‘’, a-t-il dit en rappelant que le projet s’inscrit dans un programme du syndicat du supérieur, qui avait décidé depuis 2016 de construire une maison du SAES dans chaque campus universitaire du pays.

Aussi, le SAES a-t-il posé le mois dernier la première pierre d’un bâtiment similaire à Ziguinchor. Il compte en faire de même prochainement à l’Université de Saint-Louis.Le recteur de l’Université de Thiès Ramatoulaye Diagne Mbengue a assuré le SAES que l’institution qu’elle dirige sera à ses côtés pour que ce projet se réalise ‘’ dans les meilleurs délais ’’.

Le coordonnateur du SAES à Thiès Mamadou Babacar Ndiaye a pour sa part invité les enseignants et les bonnes volontés à contribuer à la finalisation de cet édifice, dont le financement ‘’n’est pas encore bouclé ‘’.M. Fall a par ailleurs saisi l’occasion pour remettre symboliquement, un lot d’une vingtaine de matelas destinés aux étudiants de l’Université de Thiès. Il a souligné le rôle social que joue ce syndicat, au-delà de la défense des intérêts de ses membres.

Il a également évoqué un don de médicaments à l’Université Assane Seck de Ziguinchor, de vidéoprojecteurs à l’Université du Sine-Saloum et des consultations médicales gratuites avec dons de médicaments à Kaffrine.Créé en 1985 en tant que Syndicat des assistants, le SAES a ‘’ grandi ‘’, et ne cesse de contribuer au ‘’ rayonnement du supérieur ‘’, a-t-il assuré.

Source : APS




Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*