Accueil / Actualités / LA PRODUCTION DE LA PÊCHE ET DE L’AQUACULTURE VA CONTINUER À CROÎTRE (RAPPORT)

LA PRODUCTION DE LA PÊCHE ET DE L’AQUACULTURE VA CONTINUER À CROÎTRE (RAPPORT)

 L’accroissement de la production mondiale totale du secteur de la pêche et de l’aquaculture (hors plantes aquatiques) devrait se poursuivre lors de la prochaine décennie, ‘’pour atteindre 201 millions de tonnes en 2030’’, estime la dernière édition du rapport ‘’La situation mondiale des pêches et de l’aquaculture (SOFIA)’’.
‘’Cette évolution représente une hausse de 18 pour cent par rapport à 2016, soit un gain de 30 millions de tonnes (tableau 22), mais une croissance annuelle plus lente que celle observée pendant la période allant de 2003 à 2016 (1,0 pour cent contre 2,3 pour cent)’’, précise la FAO, dont la projection se fonde sur une hausse de la demande et une poursuite des progrès technologiques.
Le rapport annonce pour 2030 une production des pêches de capture de 91 millions de tonnes environ, ‘’en légère progression (+1 pour cent) par rapport à 2016’’.
Le rapport avance ‘’plusieurs facteurs’’ pour expliquer cette croissance. Il s’agit de la ‘’baisse de 17 pour cent de la production des pêches de capture en Chine à la suite de la mise en œuvre de nouvelles politiques, compensée par une augmentation des captures dans quelques zones de pêche où les stocks de certaines espèces sont en voie de reconstitution grâce à l’amélioration des régimes de gestion’’.
Le rapport cite aussi ‘’une légère hausse des prises dans les eaux des rares pays où certaines ressources sont sous-exploitées, où de nouvelles possibilités de pêche existent ou bien dans lesquels les mesures de gestion en place sont moins restrictives’’.
Entre autres facteurs, il y a aussi ‘’une optimisation de l’utilisation de la production halieutique, grâce notamment à la réduction des rejets en mer, des gaspillages et des pertes, sous l’effet de la législation ou de la hausse des prix du marché (à la fois pour les produits alimentaires et non alimentaires)’’.
Toutefois, lors de certaines années durant la période 2021-2026, ‘’on s’attend à ce que le phénomène El Niño entraîne une baisse des captures en Amérique du Sud, en particulier en ce qui concerne l’anchois du Pérou, ce qui devrait se traduire par une diminution globale de la production halieutique mondiale de l’ordre de 2 pour cent lors de ces deux années’’.
‘’La majeure partie de la croissance de la production devrait provenir du secteur de l’aquaculture, lequel devrait atteindre une production de 109 millions de tonnes en 2030, soit une hausse de 37 pour cent par rapport à 2016’’, indique le rapport.
Il prévoit néanmoins ‘’un fléchissement du taux de croissance annuel de l’aquaculture, qui devrait passer de 5,7 pour cent durant la période 2003-2016 à 2,1 pour cent pour la période 2017-2030, principalement du fait d’une progression plus lente de la production dans le secteur aquacole chinois, qui ne sera compensée que partiellement par des gains de production dans d’autres pays’’.
‘’Malgré une croissance au ralenti, l’aquaculture demeurera l’un des secteurs de production d’aliments d’origine animale dont l’expansion sera la plus rapide’’.
aps

About Matar Mbaye Diop

Voir aussi

Présidentielle 2019 : Tivaouane vote Macky

Share this on WhatsApp Tivaouane a choisi son camp pour la prochaine présidentielle. Selon le …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…

bool(false)