La veuve Pépé Kallé décédée 20 ans après la disparition de son mari

Selon des sources proches de la famille, celle qui faut l’épouse de Pépé Kallé était terrassée par la maladie depuis près d’un mois dans sa résidence située dans la commune de Bandalungwa, sans bénéficier de soins de santé appropriés.
Pauline Lundokisi Kabasele, la veuve du défunt artiste musicien congolais Kabasele Yampanya Ya ba Mulanga dit Pépé Kallé, est décédée le samedi 23 février à Kinshasa des suites d’une courte maladie.

Selon des sources proches de la famille, cette femme était terrassée par la maladie depuis près d’un mois dans sa résidence située dans la commune de Bandalungwa, sans bénéficier de soins de santé appropriés.

« Malgré les appels au soutien lancés à la télévision par Chaka Kongo, le président de l’asbl Artiste en danger, rien n’avait été fait de significatif. Elle est restée longtemps sans soins médicaux appropriés dans sa résidence», rapporte un ancien sociétaire de l’orchestre Empire Bakuba de Pépé Kallé.

L’annonce de sa mort avait vite été récupérée par les internautes à Kinshasa. Les messages de condoléances des mélomanes de la musique congolaise avaient inondé les réseaux sociaux durant tout le week-end dernier.

La mort de Pauline Lundokisi intervient 20 ans après celle de son mari, Kabasele Yampanya, dont elle continuait à porter le deuil jusqu’aux dernières heures de sa vie.

La veuve Pépé Kallé ne s’était plus remariée depuis la disparition inopinée de son mari. Elle a, dans ses différentes sorties médiatiques, affirmé restée amoureuse de l’homme qui l’avait fait connaître.

« Je ne peux plus me remarier pour l’honneur de mon défunt mari Pépé Kallé. Je ne peux pas commettre cette bêtise en décevant l’homme qui m’a fait connaître, qui m’a honorée. Si je suis respectée partout à travers le pays et dans le monde, c’est grâce à lui », avait déclaré Pauline Lundokisi au cours d’une émission réalisée à l’occasion de la célébration de 20 ans de la mort de son mari.

«Que son âme repose en paix. Maman Pauline fut une femme bien, qui savait toujours rester en bons termes avec les anciens de l’orchestre Empire Bakuba, avec tous les musiciens congolais, voire avec la famille de son défunt mari.

Elle était toujours présente lors des obsèques d’autres artistes et pendant les cérémonies organisées en hommage aux artistes décédés», a indiqué un artiste comédien.

Décédé le 28 novembre 1998, Kabasele Yampanya dit Pépé Kallé a totalisé 20 ans sous terre l’année passée. Il a laissé derrière lui plusieurs enfants dont Mamy Mbula qu’il a immortalisée à travers une chanson bien connue de Kinois.




Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*