,

L’ADEPME VEUT FÉDÉRER LES STRUCTURES D’APPUI AUX PME

L’Agence de développement et d’encadrement des petites et moyennes entreprises (ADEPME) envisage de mettre en place un réseau dénommé “Sénégal PME”, pour regrouper les structures d’appui financières et non financières aux PME, a appris l’APS, jeudi.
L’objectif du réseau est aussi d’améliorer la lisibilité et l’efficacité de l’appui à la PME, pour assurer sa performance par un meilleur accès aux services financiers et non financiers. Le document de constitution du réseau présenté jeudi à la presse et aux partenaires techniques et financiers lors d’un atelier, évoque l’idée de “contribuer à relever les nouveaux défis apportés par les nouvelles lois sur les PME et canaliser les énergies pour plus d’impacts et de retombés pour les cibles.”
Il est aussi prévu de renforcer les énergies de toutes les structures d’appui aux PME qui fournissent des prestations utiles à toutes les phases de vie des entreprises pour accompagner leur développement. La demande d’adhésion se fait par écrit en adressant un bulletin au secrétariat permanent du réseau. La demande est effective après validation par le Conseil d’orientation.
L’ADEPME veut aider le Sénégal à confirmer son choix stratégique de faire du secteur privé et de la PME le bras séculier de ses politiques de développement pour atteindre les taux de croissance requis pour l’émergence économique. Elle se soumet également à l’appel du chef de l’Etat, Macky Sall, qui a demandé au Premier ministre, Mahammed Boun Abdallah Dionne, de renforcer le dispositif de facilitation d’accès des PME/PMI à la commande publique, aux partenaires, aux financements publics et privés.
Source : APS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

What do you think?

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

L’ARMÉE SÉNÉGALAISE INNOVE DANS SON MODE DE RECRUTEMENT

CHEIKH BASS ABDOU KHADRE TRÈS PRÉCIS : “Policiers et Gendarmes ne sont pas convoyés à Touba pour torturer ou pour jeter des lacrymogènes… Les talibés doivent aussi se conformer aux lois et règlements en vigueur’