, ,

L’AID-EL-KÉBIR CÉLÉBRÉE PAR CERTAINES OBÉDIENCES, LA PLUPART DES FIDÈLES ATTENDENT SAMEDI

Une partie de la communauté musulmane du Sénégal va célébrer l’Aïd-el-kébir ce vendredi en attendant la grande majorité des fidèles musulmans qui a décidé de commémorer samedi cette grande fête musulmane communément appelée Tabaski. La Commission nationale de concertation sur le croissant lunaire (CONACOC), instance regroupant les confréries musulmanes sénégalaises, avait fixé à samedi la date de la Tabaski sans empoter l’adhésion de toutes les obédiences. Certains fidèles ont décidé de célébrer dès ce vendredi l’Aïd-el-kébir qui marque la fin du pèlerinage à La Mecque, aux lieux saints de l’islam où cette fête est commémorée le même jour, en même temps que dans plusieurs autres pays musulmans.
Les divergences notées au Sénégal ne surprennent plus tellement fidèles et observateurs sont habitués aux désaccords des différences tendances de l’islam sénégalais s’agissant de la détermination des dates des fêtes musulmanes. Outre la traditionnelle prière collective prévue le matin, l’Aid-el-kébir, également appelé “fête du mouton”, se caractérise par le sacrifice d’un bélier, en souvenir du sacrifice du patriarche du monothéisme, Abraham. Dieu, pour éprouver la foi du patriarche, son prophète et ami, lui ordonna de sacrifier son “fils unique”, mais au moment de s’exécuter, l’ange Gabriel, sur ordre expresse de Dieu, l’en empêcha. Cet épisode traduit du point de vue musulman la soumission du fidèle à Dieu et à ses commandements, une nécessité rappelée à travers la perpétuation de ce geste.
Source : APS

One Comment

Leave a Reply
  1. ‘’Arafat’’ correspond au 9ème jour du mois lunaire (Zhul Hijja), et la Tabaski au 10ème jour ; ainsi, de notre point de vue (celui de notre maître, Serigne El Hadj Madior CISSE), à chaque pays, son équivalent d’Arafat et sa Tabaski (selon la date d’apparition du croissant lunaire) ; dès lors, ceux qui envisagent de jeûner ‘’Arafat’’ doivent en tenir compte ; oui, leur ‘’Arafat’’, c’est la veille de la Tabaski !
    Au delà, il faut regretter que ce sont toujours les ‘’sunnites autoproclamés’’ (‘’ibadou’’ et assimilés d’obédience salafiste) qui ont une lecture tronquée des ‘’Textes Sacrés’’ (le Coran et le Hadith) qui cherchent la division pour discréditer les confréries soufies (Tidjaniya et Mouridisme, essentiellement) ; ils sont véritablement égarés, mais n’en sont pas conscients. Il est donc grand temps qu’ils conforment leur prédication au cahier des charges prescrit par le Prophète (PSL), en rapport avec la mission du Mahdi [‘’Retour’’ de Jésus fils de Marie (Issa Ibn Maryama)] [Pour en savoir plus, suivre ce lien : https://youtu.be/NGwipnG–2E
    https://docs.google.com/document/d/1EdtVSS7m_snsrtemMgmlLoz4tx2BTQ4iIVb_mfNdXp0/edit?usp=sharing

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

What do you think?

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

AÏD ET MAGAL DES ’’DEUX RAKAAS’’ : LA VILLE DE SAINT-LOUIS EN PLEINE EFFERVESCENCE

UN IMAM DÉNONCE LES DÉRIVES SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX