LALA KAMARA, TUÉE LA VEILLE DE SON PREMIER BOULOT, LE TÉMOIGNAGE DE SON PÈRE

Lala Kamara a parlé, pour la dernière fois à sa famille, vendredi. Elle a été retrouvée morte samedi, chez elle. Elle venait d’annoncer à son père et ses deux frères, 27 ans et 5 ans, la nouvelle de son admission au concours d’infirmière. Et devait commencer, lundi, son nouveau job d’infirmière. Histoire d’un destin brisé à 26 ans, raconté par le quotidien italien El Giodano di Brescia.

Lala Kamara a été assassinée samedi soir, chez elle, à Manchester, où elle vivait depuis 3 ans. La police anglaise qui a ouvert une enquête a arrêté les deux présumés tueurs : deux sénégalais, de 21 et 25 ans. Qui sont pour le moment en garde à vue.

Employée à Mc Donald’s

Lala Kamara, est née, au Sénégal. Mais, a grandi à Brescia où sa famille avait déménagé quand elle avait 4 ans. Elle a vécu dans la ville Calcinato, dans la province de Ponto Sal Marco, qu’elle a quitté après le lycée pour rejoindre l’Angleterre pour y poursuivre ses études. « J’ai appris la nouvelle dimanche par un ami, qui a été averti par un voisin de Lala à Manchester. Je ne voulais pas y croire », déclare Alioune Kamara dit « Alliance », père de Lala. Qui explique que la jeune femme travaillait comme baby-sitter dans le sud de Londres. « Elle a ensuite déménagé à Manchester où elle travaillait chez Mc Donald’s depuis un moment », témoigne le père au journal Italien. « Je ne sais toujours pas comment elle a été tuée, j’attends les conclusions de l’enquête. Peut-être, demain, après-demain, je ne saurais le dire. Je sais seulement qu’elle est morte chez elle, dans l’appartement où elle vivait. » La veille de son meurtre, Lala, a parlé à son père. « Elle était très heureuse d’avoir réussi le concours d’infirmière. Elle était aux anges. Comment était-ce possible que l’on m’annonce sa mort le lendemain », se demande Alioune Kamara.
Son corps retrouvé par un ami

« Quand j’ai appris la nouvelle dimanche, je suis allé à la police de Desenzano, mais personne ne savait comment m’aider. Alors, j’ai contacté l’Ambassade anglaise à Rome. Eux, non plus, n’ont rien pu faire. Le soir, j’ai appelé à l’ambassade d’Italie à Londres avec l’intention de me rendre à Manchester dès le lendemain. À mon arrivée, l’enquête était déjà en cours. Et je ne savais pas grand chose de cette affaire. Tout ce qu’on m’a dit c’est que Lala a été retrouvée par un ami qui a sonné chez elle », raconte le père au journal. Non sans évoquer la détresse de la famille et des amis de Lala.

L’inspecteur Dan Clegg, chargé de l’enquête, a promis à la famille de faire toute la lumière sur cette affaire. Et a, dans la foulée, lancé un appel à témoins à « toutes les personnes susceptibles d’apporter la moindre petite information sur cette affaire. »
A Brescia, la nouvelle de la mort de Lala Kamara est tombée comme un coup de massue. Parents, amis et voisins se sont réunis pour exprimer leur douleur.




Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*