,

L’Assemblée nationale se penche sur ces 47 bulletins à polémique…

Les députés sont convoqués en session extraordinaire à l’Assemblée nationale ce mercredi pour statuer sur le compromis entre la Commission électorale nationale (Cena) et certains partis et coalitions. En effet, ce vendredi 30 juin, la discussion entre les différentes entités  a abouti à une polémique sur le déroulement du scrutin des prochaines législatives.

A l’issu de la rencontre entre le Cena et certains partis politiques, il a été retenu entre l’entité chargée de la supervision des élections et les plénipotentiaires des partis et coalitions,  que chaque électeur puisse prendre cinq (5) bulletins pour voter le jour du scrutin le 30 juillet prochain. Cependant, tous les acteurs n’ont pas approuvé cette proposition et certains ont décidé de s’y opposer.

Une opposition qui rencontre l’assentiment du gouvernement qui a décidé de le faire valider à l’Assemblée nationale. Une décision appréhendée par certains, comme un « faux » accord. Sur les 44 représentants de partis et coalition qui ont pris part à cette rencontre, seuls 21 mandataires étaient favorable à l’idée de la Cena, et 11 d’entre eux ont opté pour le respect du code électoral.

Les coalitions dirigées par Me Abdoulaye Wade et Khalifa Sall ont dénoncé une violation du secret du vote notamment l’article L.78 du code électoral qui oblige l’électeur à prendre l’ensemble des bulletins de vote mis à sa disposition avant de passer à l’isoloir. Selon eux, les 5 listes sur 47 protègent le secret de la personne pour qui l’on vote mais ne protège pas le secret de celui pour qui on n’a pas voté.

senego

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

What do you think?

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

BAC : 140.000 candidats en lice aujourd’hui

DES ÉQUIPEMENTS POST-RÉCOLTE DU PUDC CONTRIBUENT À ALLÉGER LES TRAVAUX DOMESTIQUES À NIONDOUNE ET NDIOSMONE