LE CONSEIL DÉPARTEMENTAL LANCE SON PLAN DE DÉVELOPPEMENT (PDD)

Initialement prévue à 09 heures, la rencontre n’a démarré qu’à midi. Le Préfet, monsieur Mamadou Mbaye, en sa qualité de chef de l’exécutif au niveau départemental, a présidé cette importante cérémonie, en présence des Maires des Communes de Bakel (1er Adjoint), de Ballou et de Sinthiou Fissa, des Conseillers départementaux en grand nombre, de plusieurs chefs de services (Education, Urbanisme, Elevage, Développement Communautaire, CADL, Eaux et Forêts, Pêche…), des Délégués de quartiers et d’innombrables invités venus des quatre coins du Département de Bakel.

Le Président du Conseil Départemental, monsieur Ibrahima Diallo dit Demba Kâ a d’abord expliqué le sens de la rencontre du jour qui est articulé autour de deux principaux points :

– L’ouverture de la session d’orientation du budget (avec les conseillers départementaux, seuls concernés)

– Et le lancement du PDD.

Il a ensuite énuméré quelques actions entreprises durant ces trois années écoulées avant le vote des Conseillers pour obtenir leur assentiment.

Le quorum ayant été atteint, le Préfet s’est adressé aux Conseillers et à toute l’assemblée pour parler de l’importance du moment, de l’obligation de la loi pour les Collectivités Locales, un mois avant le vote du budget, de discuter avec les populations. Monsieur le Préfet a insisté sur la valeur et l’importance du document obtenu à la fin du processus. Il ajoutera que ce document devient un GUIDE, un TABLEAU DE BORD. Avant le lancement du PDD, monsieur Mamadou Fadé de l’ARD, comme à son habitude, a fait une présentation limpide du PDD qu’il a divisé en quatre points.

Monsieur Aziz Tandia, Directeur de l’ARD de Tambacounda, tout en remerciant le Préfet pour son accompagnement de tous les instants, a parlé de l’élaboration du budget de planification, déjà abordé par monsieur Fadé pour apporter certaines informations sur les dépassements dans le nouveau Code Général des Collectivités Locales (article 27). Le Coordinateur du GRDR, monsieur Moustapha Kâ a, quant à lui, expliqué ses liens avec les Collectivités Locales et le rôle que joue l’ONG dans les régions de Tambacounda (Bakel) et Matam.

Source :  bakelinfo




Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*