Accueil / A la une / ” Le développement des infrastructures, un remède contre la morosité de l’économie africaine”

” Le développement des infrastructures, un remède contre la morosité de l’économie africaine”

Le développement des infrastructures reste une solution face à “la morosité de l’économie africaine”, a soutenu, samedi, à Dakar, le ministre délégué chargé du développement du réseau ferroviaire, Abdou Ndéné Sall.

“Le développement des infrastructures devrait être le remède pour la morosité de l’économie”, a-t-il déclaré, appelant ainsi les investisseurs étrangers à s’installer en Afrique afin de comprendre davantage son économie pour un meilleur investissement.

M. Sall s’exprimait à l’occasion de la conférence sur les infrastructures, organisée par l’Association des investisseurs Américains (MIDA), en collaboration avec la commission Economique pour l’Afrique des Nations Unies (ECA).

Une rencontre de deux jours qui réunit actuellement entre autres les représentants de l’Afrique du Sud, du Nigéria, du Ghana, du Gabon et du Kenya et le chef de la société nationale de pensions et des assureurs américains, une association qui représente à peu près 137 mille milliards de dollars en fonds d’investissements.

Selon le ministre, cette conférence sur les infrastructures a pour finalité de voir “comment mobiliser l’épargne domestique afin de structurer un financement global pour prendre en charge le gap infrastructurel qui est extrêmement important dans nos pays”.

“C’est par la confiance qu’on peut attirer les investisseurs publics et privés. Au Sénégal, nous avons quand même un cadre de gouvernance fiable et une stratégie locale crédible avec le PSE, le FONGIP, le FONSIS avec un plan d’exploitation solide permettant de mobiliser les investisseurs publics et privés pour résoudre les problèmes de ce pays et résoudre le gap infrastructurel”, a fait valoir Abdou Ndéné Sall.

Néanmoins, il reste tout de même persuadé que “nous devons encore faire des efforts puisqu’il nous faut beaucoup plus d’argent pour vraiment avoir une croissance à deux chiffres”.

APS…………………………..00000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000

About Matar Mbaye Diop

Voir aussi

Concours général 2018: 114 distinctions décernées à 101 lauréats, dont 55 filles et 46 garçons

Share this on WhatsApp L’édition 2018 du Concours général a noté 2179 candidats, dont 1284 …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…

bool(false)