mercredi , octobre 17 2018
Accueil / A la une / LE DG DE LA SENELEC PROMET DE CORRIGER L’INÉGALITÉ DANS L’ACCÈS À L’ÉNERGIE ÉLECTRIQUE

LE DG DE LA SENELEC PROMET DE CORRIGER L’INÉGALITÉ DANS L’ACCÈS À L’ÉNERGIE ÉLECTRIQUE

Le directeur général de la Société sénégalaise d’électricité (SENELEC), Mouhamadou Makhtar Cissé a promis, dimanche à Saly-Portudal (Mbour), de corriger l’inégalité liée à l’accès des populations à l’énergie électrique.

Il s’agira pour ce faire de travailler pour une couverture de l’ensemble du pays “dans les plus brefs délais, parce que l’objectif du président Macky Sall, c’est qu’en 2025, de réussir l’électrification universelle du Sénégal” a dit M. Cissé à l’Université d’été de la Convergence des jeunesses républicaines (COJER).

“Déjà, sur le monde rural, nous serons à 60% en 2017 (…) On est passé de 398 villages électrifiés ces dix dernières années à raison de 38 villages par année et aujourd’hui, l’Agence sénégalaise d’électrification rurale (ASER) est presque à 2000 villages électrifiés”, a-t-il relevé.

Mouhamadou Makhtar Cissé a en outre rappelé qu’en 2012 le taux d’électrification était de 54% avec 25% en milieu rural et 90 à 95% en ville.

“Donc, c’est dans l’urbain qu’on a la plus grande couverture, malheureusement. Cela fait partie des choses que nous devons corriger dans le cadre du Plan Sénégal émergent (PSE) pour résorber l’écart qu’il y a entre le monde urbain et le monde rural” a soutenu le DG de la SENELEC.

“Si nous avons une inégalité d’accès à l’énergie sur le territoire, c’est parce qu’aujourd’hui nous produisons assez d’énergie avec nos 600 mégawatts de disponible pour irriguer tout le Sénégal, mais nous n’avons, malheureusement, pas les autoroutes qui nous permettent d’amener cette énergie à l’intérieur du Sénégal”, a expliqué M. Cissé.

Et c’est, selon lui, tout le sens des investissements qui sont en cours pour relier Bakel, Tambacounda, Kolda et Ziguinchor, mais également Linguère à Ndioum dans le cadre de la boucle du Ferlo pour tirer des lignes de moyenne tension qui permettront d’irriguer l’ensemble du Sénégal.

Devant les reproches récurrents de populations qui ne comprennent pas que leurs villages traversés par des lignes haute tension soient dépourvus d’électricité, le DG de la SENELEC a expliqué qu’”il faut, descendre cette haute tension dans les postes pour en tirer de l’électricité tension pour la consommation domestique”.

Sur la promesse présidentielle de baisse du coût de l’électricité, M. Cissé a souligné que “cette baisse ne doit pas porter également atteinte à la structure financière de SENELEC, sinon on va arrêter de fonctionner (…)”.

“Il y a un équilibre à trouver pour que les sénégalais paient l’électricité moins cher. L’objectif c’est de donner le courant à tout le monde”, a-t-il conclu.

aps

About Ibou Kane

Voir aussi

Les innovations du Magal 2018 déclinées par cheikh Ameth Saloum

Share this on WhatsApp Share this on WhatsApp

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…

bool(false)