Accueil / A la une / Le Lycée Seydina Limamoulaye menace de boycotter le Concours général

Le Lycée Seydina Limamoulaye menace de boycotter le Concours général

Ce sera une première dans l’histoire du Concours général qui est devenu une vitrine de l’excellence. Le Lycée Limamoulaye pourrait ne plus participer à ce concours, ont averti hier, les membres du corps professoral qui ont reçu l’appui des parents d’élèves, des élèves et des syndicats, dont le G6.

La sortie de Serigne Mbaye Thiam, ministre de l’Education nationale, faisant du Lycée d’Excellence de Diourbel le premier établissement du Sénégal, a été fortement décriée hier, par le personnel enseignant du Lycée Limamoulaye de Guédiawaye. Hier, c’est un corps professoral très en colère qui s’est mobilisé dans la cour de l’établissement pour «recadrer» Serigne Mbaye Thiam, accusé d’orchestrer, depuis quelques semaines, «une campagne de dénigrement et de stigmatisation» dudit Lycée.

«Nous savons pertinemment que Limamoulaye dérange le ministre qui a mis beaucoup d’argent dans les Pôles d’excellence et qui a de la peine à expliquer pourquoi ces Lycées, malgré tout l’argent reçu, sont toujours classés derrière Limamoulaye de Guédiawaye», ont entonné en chœur les camardes de l’enseignant-chercheur, Lamane Mbaye, professeur audit Lycée. Pour se dresser sur le chemin du ministre et lui faire face, les professeurs de Limamoulaye ont décidé de tourner le dos au Concours général.

«Nous sommes à bout et c’est la faute de Serigne Mbaye Thiam, si nous décidons de boycotter le Concours général», ont lancé hier, les membres du corps professoral. Qui rappellent que «depuis 1979, le Lycée Limamoulaye est toujours dans l’excellence, engrangeant chaque année, les meilleurs résultats, non seulement au Bac, mais également au Concours général». Malgré le lourd tribut que les élèves pourraient payer, le personnel enseignant persiste : «C’est le seul moyen de faire revenir le ministre de l’Education à la raison et le pousser à abandonner sa campagne de dénigrement du Lycée Limamoulaye.»

Cette sortie de Serigne Mbaye Thiam est «également en porte à faux contre l’arrêté qu’il avait pris quelques semaines plus tôt, de ne plus procéder à aucun classement, compte tenu de l’hétérogénéité de la situation des établissements», ont expliqué les professeurs avec des documents à l’appui mis à la disposition de la presse. En éliminant le Lycée Limamoulaye du podium, malgré les résultats du Concours général de cette année 2018 qui le placent en tête, Serigne Mbaye Thiam vise, selon les professeurs, à «privilégier la Maison d’éducation Mariama Bâ, le Prytanée Militaire et le Lycée d’excellence de Diourbel qui sont les écoles du ministre, comme en atteste ses nombreuses visites dans ces établissements, au détriment du Lycée Limamoulaye, considéré comme un établissement du bas peuple». In fine, le corps professoral et les élèves ont appelé hier, le Président Macky Sall à «arbitrer» et le ministre Mamadou Talla à réagir.

iGFM

About hamet Guèye

Voir aussi

Affaire Médinatoul Salam : Les Thiantacounes jugés en octobre

Share this on WhatsApp Selon Les Échos, l’affaire Médinatoul Salam sera jugée au mois d’octobre prochain. …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…

bool(false)