LE MATÉRIEL ÉLECTORAL EN PLACE, LES FORCES DE SÉCURITÉ EN NOMBRE SUFFISANT (MINISTRE)

 Le ministre de l’Intérieur, Aly Ngouille Ndiaye, a assuré samedi de la mise en place du matériel électoral dans les différents lieux de vote où sont également déployés des policiers, des gendarmes et des militaires en nombre suffisant. ‘’Ce que nous avons vu (sur le terrain) nous réconforte, parce que nous avons vu que les éléments de sécurité sont sur place et en nombre suffisant, aussi bien du côté de la Gendarmerie que du côté de la Police. Et nous avons également vu que le matériel électoral est déjà en place’’, a-t-il relevé au terme d’une visite, dans le département de Mbour (ouest). ‘’Nous avons commencé la visite depuis hier par Touba et aujourd’hui, nous avons fait Grand-Dakar et Yoff, précisément les Almadies, et la région de Thiès, Nguékokh et Mbour, pour voir d’abord l’état de mise en place du matériel et des éléments de sécurité’’, a expliqué Aly Ngouille Ndiaye. Selon lui, le matériel lourd a été déjà installé et il ne reste juste qu’à installer le matériel léger ce samedi. ’’Vraiment, ce que nous avons vu nous réconforte que cette année tout se passera bien, s’il plaît à Dieu’’, s’est-il réjoui.  Il a souligné que pour ce scrutin, le travail des sous-préfets a été allégé puisque le pré-conditionnement a été fait depuis les imprimeries, simplifiant ainsi le déploiement des bulletins de vote. ‘’Au niveau sécuritaire, nous n’avons pas de crainte, tout est en place. Les directives sont très claires et seront valables partout sur le territoire national. Nous sommes en train d’organiser une élection et ceux qui entrent dans les bureaux de vote sont censés voter dans ces bureaux et devront montrer une carte d’électeur qui justifie leur présence sur ces lieux’’, a rappelé Aly Ngouille Ndiaye. Il a déclaré que tout sera fait pour ‘’éviter les attroupements et autres comportements qui peuvent susciter certaines réactions négatives’’.  ‘’Nous avons quand même les mandataires qui sont légalement autorisés à accéder dans les lieux de vote. Il y a un mandataire par candidat et par lieu de vote, mais même le comportement de ces mandataires sera apprécié par le responsable du bureau’’, a-t-il dit. Il a prévenu que le responsable de bureau peut expulser tout mandataire qui aurait un comportement inacceptable. ‘’Si le comportement est acceptable, il n’y a pas de problème ; le cas échéant, il peut le faire sortir. Il en est de même pour vous de la presse ; avant d’entrer dans les bureaux de vote, vous devez vous faire identifier et votre présence sera dictée par votre comportement’’, a conclu le ministre.

Source : APS




Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*