,

Le PARQUET allemand veut ENQUÊTER sur une possible BASE de hackers à FRANCFORT

Peu après la publication du nouveau lot de révélations intitulé «Year Zero», la justice allemande s’est dite déterminée à ouvrir une enquête face notamment aux informations sur une possible «base de hackers» de la CIA dans la ville de Francfort. Un jour après la nouvelle série de fuites de WikiLeaks, un représentant du parquet fédéral allemand à Karlsruhe a affirmé qu’une enquête sur une possible base de la CIA à Francfort pourrait être ouverte si des preuves d’actions criminelles étaient apportées. « Nous allons ouvrir une enquête afin de déterminer s’il y a des preuves d’agissements criminels et afin d’identifier les auteurs »,  citant les propos du représentant. Auparavant, un des documents de WikiLeasks a affirmé que le Consulat américain à Francfort était une « base secrète de hackers » de la CIA.

 Le site de Julian Assange, WikiLeaks, a annoncé le 7 mars la publication d’une nouvelle série de fuites sur la CIA sous le code « Vault 7 » qui sera, d’après le communiqué de l’organisation, la plus importante publication de documents confidentiels sur l’agence. La première partie des fuites, intitulée « Year Zero », comprend 8 761 documents et fichiers qui ont été collectés sur un réseau isolé de haute sécurité du Centre Cyber Intelligence (département de la CIA) à Langley, dans l’État de Virginie.

Les  fuites de « Year Zero » révèlent les capacités de piratage de la CIA contre un large éventail de produits américains et européens, notamment Windows, iPhone, Android et même les téléviseurs Samsung, qui ont été transformés en microphones cachés par le programme Weeping Angel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

What do you think?

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

UGB : les grognes estudiantines s’enchainent …

Tivaouane dément être en colère