,

Le Pentagone annonce le SUCCÈS d’un nouveau TEST du système antimissile THAAD

Les États-Unis ont mené à bien un nouvel essai de leur système d’interception de missiles THAAD basé en Alaska et dont deux (2) batteries ont été déployées au printemps dernier en Corée du Sud. «Hier, l’Agence US de défense antimissile, conjointement avec des troupes de la défense aérienne, a mené des essais concluants du système THAAD qui est parvenu à intercepter un missile en vol », a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse. Selon lui, un missile balistique a été tiré d’un avion de transport gros porteur C-17 au large d’Hawaï, tandis que le système THAAD, qui l’a intercepté, se trouvait en Alaska. M.Davis a rappelé qu’il s’agissait déjà du 15ème test de ce système. Il a également ajouté que ces tests avaient été prévus avant le dernier tir de missile nord-coréen.

Le précédent essai du système antimissile THAAD a eu lieu le 11 juillet, également en Alaska. Le système a alors réussi à intercepter un missile balistique lancé en vol d’un avion de transport gros porteur C-17 au large d’Hawaï. États-Unis ont testé avec succès leur système Terminal High Altitude Area Defense (THAAD) conçu pour détruire les missiles balistiques de moyenne portée, a déclaré le porte-parole du Pentagone Jeff Davis.   Le système THAAD est partiellement installé en Corée du Sud pour parer la menace balistique nord-coréenne avant un gel du déploiement par le nouveau président du pays. Ce système est conçu pour abattre des missiles balistiques à courte et moyenne portée mais pas les missiles intercontinentaux. La Corée du Nord a effectué le 28 juillet son deuxième test de missile balistique en moins d’un (1) mois. Le leader nord-coréen Kim Jong-un a ensuite affirmé que son pays avait désormais la capacité de frapper l’ensemble du territoire américain.

LE DERNIER TIR DE MISSILE BALISTIQUE PAR PYONGYANG A ÉTÉ LE PLUS LONG DE SON HISTOIRE

Le vol du missile balistique intercontinental Hwasong-14, lancé par la Corée du Nord le 28 juillet, a duré environ 45 minutes ce qui en fait le plus long de l’histoire des essais menés par Pyongyang, selon le Pentagone. Le vol nocturne d’un missile balistique intercontinental Hwasong-14 susceptible d’atteindre les États-Unis, comme l’affirment des médias nord-coréens, a été le plus long de l’histoire de Pyongyang, a déclaré Jeff Davis, porte-parole du Pentagone lors d’un point de presse. «Il est resté en vol longtemps, environ 45 minutes», a indiqué M.Davis, en soulignant qu’il s’agissait du tir le plus long.

La Corée du Nord a procédé vendredi à un nouveau lancement de missile balistique intercontinental Hwasong-14 à titre expérimental. Ce missile est susceptible d’atteindre le sol des États-Unis, a annoncé l’agence officielle nord-coréenne KCNA. Présent sur les lieux, le dirigeant du pays a personnellement donné l’ordre de lancement. Le missile Hwasong-14 («Mars» en coréen) a effectué un vol de 47 minutes et 12 secondes, atteint une altitude de 3.724 km et parcouru 998 km avant de finir sa course à l’Est de la péninsule, selon les informations des médias nord-coréens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

What do you think?

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

BAPTÊME DE LA 5ÉME PROMOTION DE L’EAA, MARDI À THIÈS

Médina : La Police disperse la caravane de Manko