« LE PORT DE DAKAR C’EST 26 MILLIARDS DE CHIFFRES D’AFFAIRES »

Abdou Aziz Kébé, professeur de droit à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (Ucad), a fait des révélations sur le niveau de la dette au Sénégal et particulièrement au Port de Dakar. C’était ce vendredi, lors du séminaire de renforcement de capacités des journalistes sur la Justice fiscale. Selon lui, avant 2000, la dette du Sénégal était de 156 milliards de francs CFA. Elle a atteint, entre 2000 et 2012, la somme de 2 198 milliards de francs CFA. « Aujourd’hui, la dette est de 6 000 milliards de francs CFA. Elle est de 80% du Produit intérieur brut (Pib) », a expliqué le professeur de droit.

Selon lui, le contexte n’est pas favorable à une légèreté. A l’en croire, nous avons 21 entreprises nationales avec une dette de 316 milliards de francs CFA. « L’agence patrimoine bâti de l’Etat à 49 milliards de budget et 39 milliards de francs CFA de crédits de fonctionnement. Au Port, c’est 26 milliards de chiffre d’affaires, 24 milliards de salaires 20 milliards de dette », a révélé le professeur. Qui indique que la dette n’est pas mauvaise. Ce qui est mauvaise, fait-il noter, c’est la mauvaise utilisation de la dette. « Tant qu’on applique les budgets votés, on n’atteindra jamais l’émergence. Il n y a pas d’analyse dans les façons de voter des budgets. On vote mais on ne se soucie pas de l’utilité de la dépense », a regretté le professeur non sans rassurer que les indicateurs économiques ne sont plus aux rouges. Puisque, dit-il : « depuis 2012, notre Etat a fait des bons en avant mais malheureusement, notre Etat ne communique pas bien ».

Source : emdia

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*