mardi , octobre 16 2018
Accueil / International / Le Président philippin invite à «TIRER sur lui» s’il devient DICTATEUR

Le Président philippin invite à «TIRER sur lui» s’il devient DICTATEUR

Le chef d’État philippin a donné aux forces de l’ordre des instructions peu banales concernant la façon d’agir au cas où il violerait la constitution., un scénario contre lequel mettent en garde ses adversaires. «Si je dépasse  et que je veux devenir dictateur, tirez sur moi, je ne plaisante pas. Si je dépasse mon mandat d’au moins un jour, je demande aux forces armées philippines et à la police nationale d’assurer le respect de la constitution», a-t-il déclaré lors d’une visite sur une base militaire, ajoutant que protéger la constitution relevait du «devoir sacré» des forces de l’ordre.Cette déclaration du Président philippin intervient sur fond de rumeurs selon lesquelles M.Duterte aurait l’intention de prolonger son séjour au pouvoir après l’expiration de son mandat en 2022.

Depuis son arrivée à la tête du pays en 2016 Rodrigo Duterte a lancé une vaste campagne antidrogue qui lui vaut de virulentes critiques. Depuis que l’homme fort a pris ses fonctions fin juin 2016, la police philippine a abattu environ 2.700 personnes dans le cadre de la «lutte contre la drogue» lancée par le nouveau Président. Dans le même temps, plus de 1.800 autres personnes ont été tuées par des inconnus et quelque 5.700 morts violentes supplémentaires font actuellement l’objet d’investigations, selon des données policières.Le Président philippin est par ailleurs connu pour son franc-parler. En commentant la situation sur la péninsule coréenne, il n’a ainsi pas hésité à qualifier Kim Jong-un de «dingue» et de «maniaque de fils de p***». Auparavant, M.Duterte avait déjà recouru au terme «fils de p***», mais en parlant de Barack Obama, avant de prétendre par la suite ne pas avoir voulu insulter le Président américain. Le Président philippin a également traité «d’imbécile» le secrétaire général des Nations unies de l’Onu, Ban Ki-moon.

About Diouf Babacar

Voir aussi

JOURNALISTE SAOUDIEN DISPARU : Riyad promet une RIPOSTE à toute sanction économique

Share this on WhatsApp Menacées hier par Donald Trump «punition sévère» si leur implication dans …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…

bool(false)