,

Le rappeur Gaston, serait-il sur le point d’intégrer le mouvement Y’en a marre ? Par Serigne Babacar Dieng

La soirée des rappeurs «polonais» à la petite salle mythique Dock Eiffel de Paris n’a pas fini de révéler tous ses secrets. Et pour preuve, le rappeur Gaston qui ne fait pas parti du mouvement Y’en a marre, avait brillé par son «habillement» le dimanche 16 avril dernier, qui rappelle sans aucun doute au mot d’ordre de Fadel Barro à la place de l’Obélisque, complaisance ou coïncidence !!!
Pour leur rassemblement passé le vendredi 07 avril dernier, le coordonateur de Y’en a marre avait appelé les citoyens à se vêtir tout de noir avec le drapeau du Sénégal entre les mains comme pour signifier qu’ils voient le noir partout dans la gestion du président Macky Sall et que les couleurs vert, jaune et rouge représenteraient l’espoir du peuple sénégalais. Vraisemblablement, Gaston avait joué les prolongations au Dock Eiffel en s’habillant aussi tout de noir avec un drapeau à la main, un clin d’œil à l’endroit des membres du mouvement Y’en a marre (Kilifeu, Thiat, Fou Malade, Simon entre autres) présents à cette soirée, qui sait !
Pour rappel: Le problème qui existait entre Gaston et Y’en a marre avait commencé lorsque Malal lui ait demandé d’intégrer leur mouvement et de faire parti de leur compilation «Faux pas forcé», ce qu’il avait refusé catégoriquement car il soutenait que chacun a sa manière de se battre et qu’il se bat à sa manière et que s’il devait fustiger le régime de Wade d’alors, il prendrait son micro. Dans le but de les contrecarrer, Gaston avait sorti un single «Tchi takeu la dieum» qui incitait les jeunes à ne pas choisir le combat de la rue pour chasser Wade du pouvoir, mais celui des urnes. C’est ce qui avait poussé Malal et consorts à l’agresser et à le dénuder comme un ver de terre devant son studio aux Parcelles Assainies. C’était par la suite qu’une plainte pour coups et blessures volontaires ait été déposé à la Sureté urbaine mais il fallait l’intervention exceptionnelle de son «frère de sang», Simon, pour arrondir les angles. Au palais de justice, ce dernier avait lancé un ultimatum aux membres de Y’en a marre surtout à Malal de présenter des excuses publiques à l’endroit de Gaston sinon il ne ferait plus parti dudit mouvement. Gaston avait fini par passer l’éponge après avoir reçu ces excuses et depuis lors beaucoup d’eau a coulé sur les ponts.
Le vendredi 07 avril dernier, où se trouvait Gaston peut-être à Dakar ou à l’étranger mais on dirait qu’il suivait de très prés la manifestation de Y’en a marre. C’est tres bizarre qu’après une semaine passée, il s’habille tout de noir au Dock Eiffel de Paris et par-dessus tout, le drapeau du Sénégal entre les mains.
Il n’y a que les montagnes qui ne se rencontrent pas, avant la manifestation de Y’en a marre dénommée «Lu ëpp tuuru» pour fustiger le régime de Macky Sall, Gaston avait déjà lancé des piques au président et son gouvernement à travers un single par ces termes «Nous avons élu un noir mais c’est un blanc qui dirige le pays» et s’il applique à cet occasion le mot d’ordre de Fadel Barro à Paris c’est qu’il est en phase avec eux, est-ce cela voudrait dire aussi qu’il serait sur le point d’intégrer le mouvement Y’en a marre ? 
Serigne Babacar Dieng
diengserignebabacar@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

What do you think?

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

LINGUÈRE : L’ENTENTE PASA LOUMAKAF ET CSE RÉALISE 25 UNITÉS PASTORALES

exploitation du pétrole à St-Louis …un danger éventuel pour la pêche (Par Zayire FALL)