,

Le Sénégal vers une interprofessionnelle de la tomate industrielle

Un atelier national de restitution et de partage des propositions devant accompagner la mutation du Comité national de concertation sur la filière tomate industrielle (CNCFTI) en organisation interprofessionnelle s’est ouvert mercredi, à Saint-Louis.

Des représentants de producteurs, des industriels et d’autres acteurs des services administratifs et techniques prennent part à cette réunion de deux jours, organisée sous l’égide du Bureau d’analyses macro-économiques (BAM) de l’Institut sénégalais de recherches agricoles (ISRA), informe l’agence de presse sénégalaise.

Cette structure de l’ISRA est l’organe d’exécution de ce programme initié par le Fonds national de développement agro-sylvo-pastoral (FNDASP), dans le cadre de l’accompagnement Comité national concertation sur la filière tomate industrielle.

« L’objectif global de l’atelier est de stabiliser et valider les propositions issues des consultations faites auprès des acteurs stratégiques (producteurs et industriels) et d’appui de la filière tomate« , lit-on dans le document de présentation de la réunion remis aux journalistes.

Au cours des deux jours, les participants vont, entre autres, partager les propositions de révision des instruments de gouvernance du CNCFT, discuter des opportunités et modalités de prise en charge des besoins d’accompagnement de cette structure.

Il s’agit à travers cette réunion de jeter les bases d’une mutation de ce comité en organisation interprofessionnelle (OIA). Celle-ci devrait notamment fonctionner de manière plus efficiente en donnant plus de portée à ses décisions, ses relations avec l’Etat et les autres partenaires, indique la même source.
senego

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

What do you think?

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

Rewmi pour la poursuite du dialogue avec Jammeh

Éventualité d’une intervention militaire: Des villages de la Casamance débordés par l’afflux de réfugiés gambiens