,

LE SUTSAS RENONCE À SA GRÈVE DE MARDI ET MERCREDI (SG)

Le Syndicat unique des travailleurs de la santé et de l’action sociale (SUTSAS), a annoncé lundi à Dakar avoir décidé de renoncer à la grève de deux jours qu’il comptait observer à partir de mardi, compte tenu du ’’niveau d’application’’ des accords conclus avec le gouvernement au sujet de sa plateforme revendicative. “A l’issue de la réunion du comité national (du SUTSAS) de ce (lundi) matin, le mot d’ordre de grève des 22 et 23 août a été levé”, a annoncé le secrétaire général du SUTSAS, Mballo Dia Thiam, dans un entretien avec des médias. Le SUTSAS a pris une telle décision après avoir évalué le ’’niveau d’application’’ des accords signés avec le gouvernement, qui avait déjà motivé une suspension de son plan d’action, selon son SG. “Le paiement tant attendu’’ des salaires des contractuels (programmes MSAS/JICA et Cobra) est désormais ’’effectif’’ grâce à un virement de 5.2 milliards de francs CFA, de même que les fonds devant servir à payer les primes de motivation au niveau national, a-t-il soutenu.
Aussi les responsables d’établissements publics de santé sont-ils selon lui invités à prendre en charge cette question dans les budgets affectés à leurs structures, avant régulation par le ministère de tutelle. Conformément aux attentes du SUTSAS, un projet de décret modifiant celui portant répartition de l’enveloppe des travaux pour heures supplémentaires, consacrant le relèvement du taux de l’heure de travail de nuit, a été également adopté par le gouvernement et le Syndicat, a ajouté Mballo Dia Thiam. S’y ajoute que concernant la création de nouveaux corps dans le secteur public de la santé, les différents corps “ont été identifiés et stabilisés’’ via un projet de décret initié à cet effet, a-t-il indiqué. Mballo Dia Thiam a par ailleurs annoncé que l’Ecole nationale de développement sanitaire et social (ENDSS) va ouvrir les filières de formation dans ces matières “à partir de l’année académique 2017-2018”, en vue de mettre un terme à la formation des techniciens supérieurs en santé “devenue sans objet”.
S’agissant de la régulation de la situation administrative des techniciens supérieurs en santé, “il est prévu un complément de formation pour combler le gap de crédits horaires comparativement à la situation de référence de l’organisation ouest africaine de la santé (OOAS). Pour le directeur général de la fonction publique, Mouhamed Mahmoud Diop, venu représenter le gouvernement à la table des négociations, “cet accord est le résultat d’un processus très inclusif auquel ont contribué les ministres de la Santé, de l’Economie et de l’Urbanisme ainsi que le Premier ministre”. Selon M. Diop, le gouvernement a consenti “des efforts considérables dans un contexte financier difficile” pour prendre en charge les revendications du SUTSAS.  Il dit espérer ainsi “une période d’accalmie de très longue durée”, en saluant “le sens aigu des responsabilités” des membres du SUTSAS.
Source : APS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

What do you think?

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

Le ROI d’Arabie saoudite SALMANE dépense 100 M USD pour les VACANCES d’été marocaines

Amnistie de Clédor Sène et Cie : «Le Président n’en avait pas le droit » : Dame Babou