,

LE THÉÂTRE NATIONAL DANIEL-SORANO CONSACRE UNE EXPOSITION À SES 52 ANS PAR « DEVOIR DE MÉMOIRE »

L’organisation de l’exposition intitulée « 52 ans de vie artistique riche et intense à Sorano » est l’accomplissement d’un « devoir de mémoire et de préservation de l’identité culturelle », a déclaré, lundi, à Dakar, le directeur général de la Compagnie du Théâtre national Daniel-Sorano, Sahite Sarr Samb. « Cette exposition est un devoir de mémoire. Elle a été initiée pour préserver une partie de la mémoire culturelle du Sénégal. C’est un devoir de préservation de l’identité culturelle », a dit M. Samb lors d’une cérémonie marquant la célébration de la Journée mondiale du théâtre.
 « Ce sont toutes les formes d’identité culturelle du Sénégal, toutes les communautés ethnoculturelles du Sénégal, dans leur expression artistique, qui se retrouvent dans le creuset du Théâtre national Daniel-Sorano », a-t-il souligné, estimant que l’exposition réunit « tous les éléments qui fondent l’existence » de cet édifice que l’Etat du Sénégal a dédié au théâtre. Sahite Sarr Samb estime que « cette année, la célébration de la Journée [mondiale du théâtre] est particulière, car l’année 2017 a été [consacrée à] la culture au Sénégal et coïncide avec les 52 ans [du Théâtre national Daniel-Sorano] ».
 A l’occasion de la Journée mondiale du théâtre, célébrée le 27 mars de chaque année, la Compagnie du Théâtre national Daniel-Sorano a organisé cette « grande exposition » qui retrace le passé artistique de l’édifice public dédié par l’Etat du Sénégal au quatrième art.  L’exposition déroulée dans le hall du Théâtre national Daniel-Sorano est constituée d’œuvres, qui reviennent sur « les périodes de grandeur et d’éclipse de l’histoire du théâtre africain ».
 Des photos revisitent l’histoire du théâtre sénégalais, de 1919 à maintenant, à travers le Théâtre de l’Afrique occidentale française et le Théâtre national Daniel-Sorano créé en 1965. Une affiche montre les photos du parrain de la compagnie, un « grand acteur franco-sénégalais » né en 1920 et décédé à l’âge de 41 ans. Sur d’autres affiches sont exposées les images des différents ballets qui ont marqué l’existence de l’édifice, le Ballet national, la Troupe dramatique, l’Ensemble lyrique national et la Sirabadrale.
 Dans le hall du Théâtre national sont également exposées des productions datant des débuts de l’édifice, notamment « La fille des dieux », une pièce d’Abdou Anta Ka jouée lors de l’inauguration de l’ouvrage culturel en 1965. Une autre pièce, « Indépendance Tey », mise en scène par Jean-Pierre Leurs en 2016, est également exposée.  L’exposition est complétée par des costumes d’Alboury Ndiaye, d’Aline Sitoé Diatta, des photos du ballet « Yaradal », de Chaka Zoulou et d’autres documents audiovisuels, pour raconter les performances artistiques du Théâtre national Daniel-Sorano.
 Au premier étage, le visiteur peut découvrir une galerie de photos dédiée aux pensionnaires du Théâtre national. On peut identifier la célèbre danseuse Ndèye Khady Niang, décédée, la comédienne Isseu Niang, Jacqueline Scott Lemoine et Joséphine Zambo. Les techniciens, les habilleuses, les Grands Prix du chef de l’Etat pour les arts, glanés au cours des années, occupent une place dans l’exposition, ainsi que des images sur la participation des troupes dans les manifestations à l’étranger.
 Le Théâtre national Daniel-Sorano a également joué un rôle lors des trois éditions du Festival mondial des arts nègres, en 1966, 1977 et 2010, rappellent les photos dédiées à ces manifestations culturelles.La célébration du théâtre sera marquée, ce lundi, à Dakar, par des prestations des troupes « Espoir de la Banlieue », FAME, Artistes comédiens de Pikine (Artcots) et Guedj Bamboulane, selon Sahite Sarr Samb.
Source : APS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

What do you think?

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

L’Arabie saoudite TENTE de renforcer les tendances ANTI-TÉHÉRAN

Vidéo- Serigne Bass Abdou Khadre dans un bateau au Gabon, ces images font pleurer les talibés mourides  » Dieuredieuff Serigne Touba »