,

LE VILLAGE DE SAARE THIOFFY : VIE ET ŒUVRE DE MOUSSA BOUKARY SARR Le fondateur du village de Ngawlé (Suite)

La composition de ses deux mots Saare et Thioffy explique la cohabitation ambiguë de ses deux types de population aux origines complexes. En effet, Saare signifiant village en peulh, Thioffy endroit humide en sérère est à la source de toute l’histoire du village de Ngawlé et du quartier de Thioffy à Podor.

Attirés par la fertilité de la zone, les sérères et les peulhs venus en même temps du Nord- Ouest fondèrent ensemble le village de Saare Thioffy. Vivifié par la crue annuelle du fleuve Sénégal et à proximité de la faune et de la flore, le site était propice à l’agriculture et à la chasse donc à la fixation humaine.

Situé environ à un Kilomètre et demi au nord-ouest de la ville actuelle de Podor et de deux kilomètres à l’est de l’actuel village de Ngawlé, aujourd’hui il ne reste du village de Saare Thioffy que des ruines ou plutôt des vestiges de son passé. Saaré Thioffy était un village prospère, jusqu’à une date récente, en creusant le sol on y avait trouvé des canaris et des pots remplis d’or laissant penser, aux temps fastidieux de nos braves ancêtres qui y vivaient en paix et en harmonie trois siècles durant. Saaré Thioffy reste aussi le dernier passage de cette population pendant sa longue migration avant de se fixer un peu partout sur les abords de l’eau.

Source : podorinfos

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

What do you think?

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

AMADOU SOW : « LE MAROC DOIT LA SOLIDITÉ DE SON ÉCONOMIE À LA VISION DE SON ROI »

Semaine de l’école de base à Kolda : l’IEF sensibilise sur l’importance des langues nationales