,

LÉGISLATIVES DE JUILLET 2017 : Avec une caution minimum, la bousculade sera rude au portillon de l’Assemblée nationale

Est-ce que ce n’est pas le fait que la caution à verser pour les prochaines élections qui conduiront droit à l’Assemblée nationale qui fait courir bon nombre de candidats actuellement ? Peut-être bien, dirait l’autre quand on sait que des partis, coalitions, mouvements de soutien et même des groupuscules se bousculent tous azimuts, pour engranger le maximum de suffrages, afin d’obtenir de ces fauteuils moelleux de l’Hémicycle en juillet prochain.
Simplement parce que le ministre de l’Intérieur, Abdoulaye Daouda Diallo qui avait promis, lors de la dernière réunion consacrée à la concertation sur le montant de la caution à verser pour les prochaines élections, que ce dernier ne connaîtrait pas de hausse, vient de déclarer que ce montant a même baissé. En effet en lieu et place de 20 millions de Fcfa en 2013, la caution pour les législatives de juillet 2017 est fixée à 15 millions de nos sous. La bousculade sera donc rude au portillon de l’Assemblée nationale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

What do you think?

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

ssassinat de l’étudiant Marocain : Trois individus arrêtés

Accidents de travail : Plus de 2 millions de personnes meurent chaque année