mercredi , octobre 17 2018
Accueil / Actualités / Les 50 ans de mai 68 à Dakar : Les commissions du comité d’organisation installées

Les 50 ans de mai 68 à Dakar : Les commissions du comité d’organisation installées

Les «soixante-huitards» préparent activement le cinquantenaire à Dakar du mouvement contestataire, d’abord né à Paris, Prague et Rome principalement, qui avait ensuite pris pied dans les milieux estudiantins et ceux des travailleurs, pour dénoncer les régimes alors en place dans ces pays, et la marche du système capitaliste.

Ainsi que l’explique l’historien Oumar Guèye de l’Ucad, dans son ouvrage «Mai 68 au Sénégal : Senghor face aux étudiants et au mouvement syndical» paru en octobre 2017, «huit ans après l’indépendance, les étudiants de ce qui était encore appelé, la 18e université française ont bien été le détonateur d’une des plus profondes crises politiques du pays».

Samedi dernier, ils étaient une bonne dizaine, tous septuagénaires au moins, en conclave dans la matinée à l’Ucad 2 pour préparer la commémoration de l’événement.

Sous les auspices d’un comité d’initiative où siègent d’éminentes personnalités à l’instar du Pr Abdoulaye Bathily (ancien ministre d’Etat, ex-envoyé spécial du secrétaire général des nations-unies), du Grand Serigne de Dakar, Abdoulaye Makhtar Diop, actuel vice-président de l’Assemblée nationale, ou encore du Pr Boubacar Diop «Buuba» de l’Ucad, il s’était agi de constituer les commissions de travail et de fixer les dates de la commémoration.

Il flottait dans cette salle des ateliers de l’université comme une ambiance de passage de témoin, dans une ambiance détendue. En effet, la plupart du public n’étaient pas nés lors des événements de mai 68, alors que les acteurs, eux, partageaient cette volonté de transmettre le flambeau aux nouvelles générations. Pour le Pr Abdoulaye Bathily, «il s’agit de réfléchir sur ce qui s’est passé en 68, de réfléchir sur nous-mêmes, sur ce que notre pays et l’Afrique sont devenus cinquante ans après ; et surtout, pour que les jeunes générations tirent profit de ce combat d’antan» qui s’est félicité de cette «excellente» initiative. D’ailleurs, comme un clin d’œil de l’histoire, l’un des membres de l’association des acteurs de mai 68 n’est personne d’autre que l’ambassadeur Seydou Nourou Bâ, qui préside actuellement le comité de concertation sur le processus électoral. Dans le comité d’organisation, on retrouve MM. Birahim Diagne (ancien député Ps de Sakal dans la région de Louga), Ousmane Camara (ancien ambassadeur), Mamadou Yandé Touré (ancien administrateur civil), Abdoul Aziz Wane (ancien IEF). Au sortir de la rencontre, le Pr Abdoulaye Bathily (auteur d’un livre sur le sujet) a été désigné comme président de la commission scientifique, Badou Dione dirige celle de l’organisation alors que la communication sera coachée par le Pr Buuba Diop.

Samboudian KAMARA, lesoleil

About Matar Mbaye Diop

Voir aussi

Babacar Diagne à GFM : Les assurances de Youssou Ndour

Share this on WhatsApp Le président du Conseil national de régulation de l’Audiovisuel, Babacar Diagne, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…

bool(false)