Les ASSASSINS de Khashoggi auraient fait SORTIR son corps de Turquie dans des VALISES

Les 15 Saoudiens accusés d’avoir tué Jamal Khashoggi  auraient pu faire sortir du pays le corps démembré du journaliste grâce à leur protection diplomatique, a annoncé le ministre turc de la Défense nationale, Hulusi Akar, à Halifax où il s’est rendu en vue de prendre part au Forum international sur la sécurité, relate le média turc Yeni Safak. «On peut parler de possibilités à ce sujet. Les 15 Saoudiens accusés du meurtre du journaliste ont quitté la Turquie trois (3) ou quatre (4) heures après l’assassinat. Il se peut qu’ils aient transporté clandestinement le corps démembré de Khashoggi dans des valises sans aucun problème à cause de leur protection diplomatique», a indiqué le ministre turc.

Le journal turc Yeni Safak  a évoqué une piste palestinienne dans le meurtre du journaliste saoudien Jamal Khashoggi. Selon le média, un groupe, composé de quatre (4) personnes, qui est arrivé à Istanbul pour éliminer par la suite les traces de l’assassinat de l’éditorialiste saoudien, avait été envoyé du Liban par Mohammed Dahlan que le quotidien Yeni Safak qualifie d’«assassin principal» de Mohammed ben Zayed al-Nahyane, prince héritier d’Abou Dabi, dont il était le conseiller pour la sécurité depuis qu’il avait abandonné la lutte pour la liberté et l’indépendance du peuple palestinien. Il a été exclu en juin 2011 du mouvement du Fatah, fondé par Arafat.

Selon les informations communiquées par la source du journal turc, Dahlan a joué un rôle important dans la création du «groupe de couverture» composé de quatre (4) personnes qui avait été chargé d’éliminer les traces du meurtre de Khashoggi. Le même groupe est derrière l’assassinat d’un activiste clé du mouvement Hamas, Mahmoud Abdel Rauf al-Mabhouh, tué en janvier 2010 aux Émirats arabes unis, toujours selon la même source.De plus, il a été signalé que les membres du groupe étaient arrivés du Liban à Istanbul le 1er octobre et étaient entrés dans le consulat saoudien le jour de l’assassinat de Khashoggi, selon les enregistrements des caméras de vidéosurveillance. D’après le journal, des enquêteurs turcs ont découvert des traces d’«acide fluorhydrique et d’autres agents chimiques» dans le puit situé dans la résidence du consul général saoudien à Istanbul. On suppose que le corps de Khashoggi aurait pu être dissout dans des agents chimiques.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*