lundi , octobre 22 2018
Accueil / A la une / LES FEMMES ET LES FILLES DE BAKEL CONTRE LES VIOLENCES

LES FEMMES ET LES FILLES DE BAKEL CONTRE LES VIOLENCES

D’ordinaire, les dimanches sont considérés comme jours de repos, de détente. Ils permettent aux hommes et aux femmes de récupérer, d’oublier dans les placards des bureaux et des ateliers, des salles de classes et des champs, les stress de la semaine, de vider toute la fatigue accumulée durant six jours. Le temps passe. Les jours aussi. Ils se suivent mais ne se ressemblent pas.

Ce dimanche 03 Décembre 2017, les femmes et les filles de Bakel, regroupées dans différentes associations (Réseau des Femmes Enseignantes, la SCOFI, l’AME, le CCF, les Femmes Elues, les Lycéennes…) se sont données rendez-vous à la place de l’Indépendance, devant la mosquée El Hadj Samba Maimouna Dramé. A partir de 10 heures, au son de la musique distillée par une << sono >> placée dans un véhicule qui les accompagne, les bakéloises ont sillonné les deux grandes artères de la ville en passant devant la Mairie, la grande Mosquée, Jikké Night-Club, le nouveau bureau de poste, le garage Niokolo, le Marché Central, la Poste Finance et la place de l’Indépendance.

Deux grandes banderoles et plusieurs << padex >> avec des slogans qui invitent les hommes à mettre fin aux violences faites aux femmes et aux filles durant ces 16 jours d’activisme de Bakel et au-delà étaient bien déployés par des femmes et des filles heureuses de se faire entendre.   Le GRDR et sa partenaire ACTION AID SENEGAL, avec une animation de monsieur Moussa Keita de l’ONG, de monsieur Khadre Mané de l’IEF et de madame Ndèye Anta Diouf Seck, Chef du Service du Développement Communautaire ont partagé dans l’arrière-cour de la mairie, face au fleuve Sénégal, les difficultés des femmes et des filles en parlant des violences et des possibles sanctions et solutions.

Des interventions remarquables de madame Dieynaba Diallo, femme élue, de madame Marie Camara du Conseil Consultatif des Femmes mais surtout de la Présidente du Gouvernement Scolaire du Lycée Waoundé Ndiaye, mademoiselle Aminata Dembélé ont émerveillé l’assistance. La Lycéenne a ébloui par la pertinence de ses propos qui s’adressent autant à elles, filles et lycéennes pour leur habillement dévergondé parfois, aux parents pour leur négligence souvent. Les professeurs aussi ont eu droit à leur << lot >>, surtout les coureurs de jupons. Hommes et femmes, STOP ! Arrêtons les violences, quel que soit notre statut, quel que soit notre genre !

Source : bakelinfo

About Diouf Babacar

Voir aussi

Madické Niang à Tivaouane

Share this on WhatsApp Share this on WhatsApp

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…

bool(false)